“Foi et Charité, un chemin à parcourir”, témoignage de Charles Gazeau

Article paru dans le Numéro 162 de la revue “Diaconat Aujourd’hui” de février 2013.

« Foi et charité se réclament réciproquement, si bien que l’une permet à l’autre de réaliser son chemin » Porta Fidei

La Charité, c’est la Foi en action. La Foi est un don de Dieu qui se dit au monde par la Charité.

J’ai été le témoin de la fécondité du duo foi – charité dans une belle démarche réalisée par le vicariat pour la solidarité du diocèse de Paris. Cinq cents personnes en situation de fragilité et celles les accompagnant sont parties en pèlerins à Lourdes début mai 2012. Avançant sur les pas de Bernadette, accompagné par la Vierge Marie, ce pèlerinage « Chemins de fraternité » fut pour tous un temps de grâces. Nous avons vécu des temps exceptionnels, temps de purification, de prière, de partage, d’amitié, de célébration, de réconciliation avec nous-mêmes, avec nos frères et avec Dieu.

Nous étions, tous très différents, gens de la rue, hommes et femmes fragiles, personnes touchées par la solitude et l’exclusion, étrangers, personnes accompagnant fraternellement leurs amis, tous, au cours de ces quatre jours nous nous sommes efforcés à vivre le commandement que Jésus nous donne « Aimez vous les uns les autres ». La fraternité, qui trouve son origine dans un père et une mère, s’est révélée progressivement entre nous. Les signes d’un Père aimant n’ont pas cessé de se répandre sur nous et en chacun. Nous lui en rendons grâce encore aujourd’hui. En conclusion de ce pèlerinage, nous avons partagé ce que Jésus fait à ses disciples lors de son dernier repas avec eux et ce qu’il nous demande de faire « Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. »

Ce temps fût un véritable temps de bénédiction. Le décrire n’apporterait rien, seul le vivre (bassine, serviette et bouteille d’eau en main) dit ce que Jésus veut nous transmettre par ce geste. À chacun de le découvrir !
Au terme de sa vie humaine, Jésus nous demande de vivre ce geste riche d’humanité pour nous ouvrir à une authentique et profonde fraternité entre les hommes et avec Lui.
Pour ma mission de diacre, ces quatre jours vécus à Lourdes sur ces chemins de fraternité sont précieux. Ils m’ont montré qu’une Église diaconale est possible, qu’une communauté chrétienne est capable de vivre le service du frère à la source de l’Eucharistie. Qu’il est beau notre ministère de diacre ! Nous avons à faire circuler cet amour du Christ dans les artères, les vaisseaux et les capillaires de l’Eglise afin qu’elle déborde de l’amour de Dieu vers tous les hommes. Qu’elle tâche ! Elle est immense. Quelle belle mission d’animer chez les baptisés cette charité puisée avec foi dans l’Eucharistie - Christ donné au monde !
Foi et Charité s’enrichissent mutuellement, l’une fait grandir l’autre et réciproquement. Une des richesses de l’année de la foi, ne serait-elle pas de stimuler chez chacun la caritas peut être en sommeil, pour nous inviter à vivre de la charité du Christ et vivre fraternellement en charité.

Charles Gazeau, diacre
Délégué épiscopal pour la solidarité
Diocèse de Paris

Témoignages

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse