Je vis avec les mains d’un autre

Soins, maladie

Outre le témoignage vibrant de Denis Chatelier, le livre offre des interviews des principaux médecins

- son généraliste, son immunologiste, sa neurobiologiste, son psychiatre / psychanalyste et bien entendu le professeur Jean-Michel Dubernard - qui ont rendu possible un exploit médical qui donnera espoir à beaucoup d’accidentés.

« On ne pense jamais quand on a ses deux mains à quel point elles nous servent ! Sans mains, on ne peut rien faire. On n’est rien. »

Lyon, le 13 janvier 2000. Une grande première mondiale vient d’être réalisée par le professeur Jean-Michel Dubernard : une greffe des deux mains sur un homme. Cet homme, Denis Chatelier, gitan, ferrailleur au grand coeur, raconte aujourd’hui son aventure.

À chaque étape d’un incroyable marathon médical, ignorant les risques et la douleur, il a montré une détermination inébranlable à retrouver des mains. « Le fait qu’on me greffe les mains d’un autre homme, dit-il, ne me posait pas de problème. Cela peut surprendre, mais la seule chose qui comptait, c’était de redevenir autonome. De pouvoir retrouver du travail. De prendre mes enfants par la main. C’est tout... » Huit ans après, avec le recul nécessaire, on peut considérer l’opération comme un réel succès. Denis Chatelier est un homme heureux qui revit, comme il le souhaitait de tous ses voeux, avec des mains... les mains d’un autre.

Ed. Robert Laffont.
Prix conseillé : 18€.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse