"L’Église a sa place dans les débats sur l’éthique médicale"

Le Monde - 6 avril 2011

Dans le débat sur la révision des lois de bioéthique, les catholiques sont plusieurs fois visés par des attaques polémiques. Ces attaques irrationnelles défendent une option de recherche qui ne fait pas l’unanimité dans le monde scientifique.

La pratique des procréations médicalement assistées, les recherches sur l’embryon humain et les cellules souches embryonnaire soulèvent d’importantes questions éthiques et l’Eglise catholique riche d’une longue réflexion en éthique médicale, y voit un enjeu d’humanité. Parler d’ « agression antiscientifique » et de « lobbying antiscience » relève du dénigrement et du mensonge. L’Eglise catholique est dans son rôle quand elle participe au débat éthique et sur ce qu’elle considère comme des dérives possibles ; elle choisit le dialogue qui se refuse à tout obscurantisme et encourage la science sans dénier la conscience.

- Lire le texte “L’Eglise a sa place dans les débats sur l’éthique médicale” signé de Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, directeur du Collège des Bernardins, et de Brice de Malherbe, co-directeur du département d’éthique biomédicale en réponse à la tribune de Marc Peschanski et de Cécile Martinat publiée dans Le Monde daté du 6 avril 2011..

Documents

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse