L’appel au Diaconat

Pour devenir diacre, comme pour devenir prêtre, il faut être appelé par l’Église.

Concrètement, deux itinéraires différents existent pour ceux qui sont appelés au diaconat

- Les uns ressentent un appel personnel et se posent la question de devenir diacres. Il est bon alors qu’ils en parlent avec quelqu’un qui puisse les aider à discerner la possibilité de cet appel.

- D’autres se voient poser la question par leur curé, par un prêtre, un diacre, un proche : « As-tu (Avez-vous) pensé que tu pourrais un jour devenir diacre ? » Cette demande a été généralement mûrie par celui qui la formule.

Dans tous les cas, cette éventualité doit être envisagée dans la prière. Si l’homme qui est ainsi placé devant cette question est marié, il est essentiel qu’il en parle avec son épouse et qu’il effectue avec elle un discernement pour décider avec elle la suite à donner à cet appel.

Celui qui envisage la possibilité d’être appelé doit accepter de se soumettre au discernement de l’Église. Il prend contact avec le délégué diocésain au diaconat et avec son accord, peut entrer dans un parcours de discernement, puis de formation. Son épouse l’accompagne dans ce parcours

Le cheminement, progressif, commence dans une totale discrétion pour sauvegarder la liberté de celui qui s’y engage et celle des responsables de l’Église. Ce n’est qu’au terme de ce parcours d’une durée minimale de trois ans et demi que le candidat est appelé par l’évêque. Il peut alors, s’il le désire, être ordonné.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse