L’emploi du temps du diacre, son équilibre de vie

Devenir diacre, ce n’est pas s’engager à faire plus, mais à être autrement.

Contrairement à ce qui est souvent imaginé, l’ordination diaconale n’a pas pour résultat de conduire automatiquement à un surcroît d’occupations. Les diacres n’ont pas pour fonction de rendre des services plus que d’autres. Ils ne sont pas appelés à « faire » plus mais à « être » autrement. A l’image de Jésus qui a dit : « Je suis au milieu de vous comme celui qui sert » (Luc 22, 27), le diacre a la mission d’être la figure du Christ Serviteur et d’entraîner ainsi ses frères chrétiens à l’attitude du service.

Dans son emploi du temps, le diacre a donc un équilibre à respecter entre les trois pôles de sa vie, vie familiale, vie professionnelle, ministère. Son diaconat n’est pas une activité qui viendrait se surajouter à une vie déjà bien remplie. Sa vie ne peut se traduire par un empilement de tâches indépendantes les unes des autres qu’il faudrait caser dans un agenda surchargé. Le diacre l’est dans toute sa vie, aussi bien quand il s’occupe de ses enfants, que quand il est à son travail ou qu’il célèbre un baptême.

Le diacre, avec l’aide de son épouse lorsqu’il est marié, a donc en permanence un discernement à faire, pour être fidèle à toutes les dimensions de sa vie. Il peut être amené à dire non, à refuser par exemple une mission qui serait incompatible avec sa charge professionnelle ou avec ses obligations d’époux ou de père de famille.

En fait, parler d’équilibre de vie est insuffisant, ce qui est proposé aux diacres est de s’efforcer de réaliser l’unité de leur vie. Au-delà de moyens à prendre qui peuvent être utiles pour s’organiser au mieux, cette unité est à rechercher dans une intensification de la vie de prière qui permet de voir l’ensemble de l’existence sous le regard de Dieu. Beaucoup de diacres témoignent à ce sujet de ce que leur apporte la prière des Heures.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse