La Fraternidad déjà en route

Depuis un mois,les futurs jmjistes préparent leur voyage à Madrid. Si au sein des groupes, les fonctionnements sont différents et les cheminements divers, tous ont un rendez-vous commun : Plaza de las Cibeles à Madrid, mardi 16 août à 19h, pour la messe de lancement des JMJ. Reportage à N.-D. de Lourdes (20e),
puis à N.-D. du St-Sacrement (16e) un soir de réunion JMJ.

JPEG - 53.8 ko
« Viens vivre la fraternidad », le slogan des JMJ à Paris a été pris au pied de la lettre à N.-D. de Lourdes
Photo : Sophie Lebrun

Dans le local de N.-D. de Lourdes (20e), six jeunes sont installés autour de la table, un œil rivé sur leurs feuilles, un autre sur le P. Stéphane Esclef. Lors de la deuxième rencontre de ce groupe JMJ [1], le curé de la paroisse annonce le programme des mois à venir. « Nous allons explorer toute l’épître de saint Paul aux Colossiens, d’où est tirée la phrase du thème des JMJ », explique-t-il. Quand le P. Esclef lance la discussion avec les jeunes, tous prennent la parole, pour commenter un passage ou développer un aspect enrichi d’une anecdote
personnelle. « Je veux qu’ils saisissent l’actualité des Écritures au regard de leurs questionnements de foi », souligne le prêtre.

Rejoindre les jeunes

Depuis un mois, des milliers de jeunes Parisiens ont commencé à réfléchir sur l’extrait biblique « Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi » (Col 2, 7), choisi par Benoît XVI pour les prochaines Journées Mondiales de la
Jeunesse. Loin d’être uniforme, la préparation spirituelle des groupes s’adapte à son public, pour rejoindre chacun là où il se trouve sur son chemin de foi.

Au sein de l’équipe de CorT&Passy [2], l’accompagnement des 500 inscrits et des 40 bénévoles engagés dans la logistique, nécessite une organisation particulière. « Nous nous réunissons une soirée par mois tous ensemble
avec un enseignement, un temps de prière et un buffet à partager, explique Louis du Merle, le responsable. Et pour aller plus en profondeur, nous utilisons la théorie des vases communicants. » Les six aumôniers côtoyant une majorité de futurs jmjistes au sein des lycées, paroisses et aumôneries du quartier
ont choisi d’axer toutes les réflexions de l’année de ces groupes autour du thème des JMJ. « Ainsi, ils incitent à s’y rendre et offrent une préparation
ancrée dans l’agenda des jeunes, ajoute Louis du Merle. De plus, le “staff” a un enseignement spirituel spécifique un dimanche par mois, pour être ensuite un
relais auprès des autres. »

Mobilisation spirituelle et financière

CorT&Passy compte mettre à profit la forte mobilisation des jeunes pour récolter des fonds et impliquer spirituellement les adultes. Prochainement, trois
déjeuners sont prévus à la fin de la messe dans les trois paroisses dont sont issus les jeunes. « Nous inviterons chacune des communautés dans lesquelles nous sommes investis à prier pour nous et à nous soutenir financièrement
 », précise Louis du Merle. A N.-D. de Lourdes, la stratégie du P. Esclef s’appuie sur des parrainages individuels. « Nous voulons qu’un adulte qui s’engage à donner pour le voyage d’un jeune puisse le rencontrer, le connaître, le porter dans sa prière et qu’ils construisent ensemble une relation durable », précise-t-il. Dans la soixantaine de groupes du diocèse, chacun monte des projets en fonction de la spécificité de sa paroisse. Mais à la fin de chacune des soirées à N.-D. de Lourdes et à N.-D. du Saint-Sacrement, les responsables affichent un même sourire, en pensant à l’aventure qui les attend. • Sophie Lebrun

Retrouvez l’actualité et la liste des groupes JMJ parisiens sur www.jmjparis.org

[1Le groupe de N.-D. de Lourdes est aussi composé des jeunes de N.-D. des Otages et du Cœur Eucharistique, toutes dans le 20e arrondissement.

[2Le groupeCorT&Passy rassemble N.-D. de Grâce de Passy et N.-D. de l’Assomption de Passy, la chapelle N.-D. du St-Sacrement, le lycée St-Jean de Passy et le « Pôle JeunesCortambert »,
tous dans le 16e arrondissement.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse