L’Église
Catholique
À Paris

Le Père François Laborde, une vie parmi les plus pauvres à Calcutta

La Croix, mardi 9 novembre 2010.

Le P. François Laborde, récemment de passage en France, a longtemps vécu à Calcutta dans l’un de ces « slums » rendus célèbres par « La Cité de la joie » de Dominique Lapierre. À 83 ans, il est toujours présent en Inde, dans la plus grande discrétion.

Le P. François Laborde vit en Inde depuis 1965, mais c’est à Paris que sa proximité avec les plus pauvres s’est éveillée. Il avait 9 ans. Né dans la capitale au sein d’une famille de la petite bourgeoisie, « pas spécialement riche », il découvre brutalement que son meilleur ami vit dans une situation encore moins favorisée.
« Lorsque j’ai été invité chez lui pour la première fois, je suis tombé des nues. Sa famille habitait au sixième étage et il dormait sur un lit pliant dans une soupente. Quelques jours plus tôt, il était parti de chez moi en pleurant... Depuis ce jour, j’ai compris qu’il fallait aller chez les pauvres pour les comprendre. »

Le jeune prêtre du Prado part en Inde

Dès la fin de ses études secondaires, il ressent l’envie de partir en Inde. « En fait, ce n’était pas l’Inde que j’avais en tête, mais Calcutta », confie-il aujourd’hui sans vraiment savoir l’expliquer. À cette époque, Mère Teresa n’a pas acquis la popularité mondiale qu’elle connaîtra plus tard, mais le jeune prêtre du Prado a sans doute l’intuition spirituelle qu’il pourra développer sa vocation missionnaire dans la ville tentaculaire, qui compte aujourd’hui 18 millions d’habitants...

À 83 ans, le P. François Laborde n’envisage
pas un seul instant de la quitter.

S’il est de passage ces jours-ci en France, c’est surtout pour remettre le manuscrit d’un futur livre sur la prière de Jésus et rendre visite aux Français qui soutiennent son action par le biais de l’association Action et partage avec Calcutta (1).

Ce prêtre discret et souriant attira
l’attention de Dominique Lapierre

En Inde, ce prêtre discret et souriant continue d’œuvrer pour les plus pauvres parmi les pauvres dans un pays dont 40 % de la population vit au-dessous du seuil de pauvreté. Il a particulièrement orienté sa mission en direction des personnes handicapées - en ouvrant notamment un dispensaire - totalement vulnérables dans des quartiers d’extrême misère (« les slums ») où les conditions d’hygiène restent déplorables : un wc pour 20 familles, soit une centaine de personnes... Son dévouement - « Ne dites surtout pas que je suis un héros, je n’aime pas ce terme » - attira l’attention de Dominique Lapierre, qui s’est servi de son témoignage et de celui de Gaston Dayanand - autre religieux du Prado venu le rejoindre - pour rédiger son best-seller mondial La Cité de la joie au début des années 1980. Mais le P. Laborde est trop soucieux de discrétion et de vérité pour avoir voulu tirer quelque retombée d’un livre qui mélange parfois la réalité à la fiction.

Dans une paroisse attachée à une léproserie

Ces cinq dernières années, il a exercé son ministère dans une paroisse attachée à une léproserie, à 200 kilomètres de Calcutta.

« Soixante-dix pour cent des paroissiens vivent dans une pure précarité, sans aucune sécurité sociale. S’ils travaillent, ils ont de quoi se nourrir. S’ils tombent malades, ils n’ont rien. Bien sûr, vous ne pouvez qu’être ébranlé, humainement et spirituellement lorsque vous arrivez en Inde. Mais ce sont les plus démunis qui m’ont redonné la foi, par la manière dont ils font face à la difficulté. Dieu m’a permis d’entrevoir une troisième voie entre la colère et la résignation. »

II a donc choisi de partager l’existence de ces familles dont il admire « le pouvoir d’intercession auprès de Dieu », qu’elles soient catholiques, musulmanes ou hindouistes.

BRUNO BOUVET

(Journal La Croix du mardi 9 novembre 2010)


(1) En France, Action et partage avec Calcutta soutient l’association Howrah
South Point, fondée il y a trente et un ans par le P. Laborde pour les pauvres
et les handicapés des bidonvilles de Calcutta. Son réseau compte plus de 700 membres. (site : http://apcalcutta.free.fr)

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse