Le carême, un apprentissage de la foi chrétienne

Période de
préparation à la joie de
Pâques,le carême porte
un sens profond qu’on
pourrait croire,à tort,
hors de portée des plus
jeunes. Reportage
auprès des enfants du
catéchisme de
St-Séverin-St-Nicolas (5e),
tous encouragés dans
une découverte active
de ce temps fort de
l’année liturgique.

JPEG - 111.4 ko
Depuis quelques semaines, le carême est au cœur des séances de catéchisme des enfants de la paroisse St-Séverin - St-Nicolas (5e).
Photo : Pierre-Louis Lensel

« La première fois, ça n’a pas
été facile de partager mon
goûter, mais, après, je me
suis dit que ça n’était pas
un si gros effort. Et finalement, je
suis content de l’avoir fait. » Pour
Gustave, 10 ans, comme pour la
soixantaine d’enfants de CM1 et
CM2 qui participent au catéchisme
du mercredi matin à la paroisse
St-Séverin, le carême est un
temps marqué par des engagements
et des petits sacrifices. Pour
les accompagner dans une meilleure
compréhension du sens et
de la portée spirituelle de cette
période, leurs catéchistes ont mis
au point une série de propositions
simples et didactiques.
Parmi elles, les enfants sont invités
à une action de solidarité, à
travers la participation à un programme
de soutien d’une plantation
au Togo.

D’un point de vue
plus personnel, ils se sont constitués
leur enveloppe de carême,
remplie d’idées de petits gestes à
accomplir, suggérés par l’équipe
de la catéchèse, tels que « Invente
une prière à dire en famille ce
soir », « Fais une surprise à ta maman
:mets le couvert » ou encore
« Propose à ton frère ou à ta sœur
de jouer à son jeu préféré ». Autant
« de petits efforts pour un peu se
rapprocher de Jésus », comme le
glisse Emeline, 10 ans. « Le carême
passe par un apprentissage,
souligne Fabienne Thévenot, responsable
des catéchistes de la
paroisse. Ce sont des enfants et il
faut respecter leur spontanéité et
leur liberté, tout en essayant de les
guider un peu. » Et Fabienne
d’ajouter : « Il s’agit simplement
de les aider à vivre cette période et
de leur faire comprendre le bonheur
de donner et de se tourner
vers les autres. »

Au-delà des gestes concrets, la
compréhension du carême passe
aussi par un peu de théorie et de
connaissance. « Nous leur parlons
notamment des Évangiles, car
l’histoire de Jésus les touche souvent
beaucoup », souligne Fabienne.
Et pour certains enfants, le
message semble parfaitement
compris, à l’exemple de Camille :
« Pendant le carême, on se rappelle
du grand sacrifice qu’a fait
Jésus, assure-t-elle. Ce que nous
faisons est peut-être petit à côté,
mais c’est important de donner à
notre tour. ». • Pierre-Louis Lensel

LE REGARD DU… P. Vincent Guibert, vicaire à St-Séverin-St-Nicolas

« Suivre Jésus
qui marche vers Pâques »
« Paradoxalement, il est presque plus facile pour des enfants de s’inscrire dans une démarche
de carême que pour des adultes. A l’âge du catéchisme, beaucoup ont des habitudes quotidiennes
de prière et vivent une relation personnelle avec le Seigneur. De plus, pour eux, ce temps
de préparation est une découverte, vécue simplement et avec enthousiasme. Ils comprennent bien
qu’il s’agit de suivre Jésus qui marche vers Pâques. Dans cette logique, les enfants font un lien entre ce qu’ils vivent pendant cette période et la démarche de leurs amis catéchumènes pour qui la troisième
étape vers le baptême a eu lieu lors de notre messe du mercredi des Cendres.
Chaque année, nous essayons de faire preuve d’imagination pour essayer d’avoir une approche
claire, profonde et ludique du carême, basée à la fois sur des propositions concrètes et sur la
parole de Dieu. » • Propos recueillis par P.-L. L.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse