L’Église
Catholique
À Paris

"Le désir de vouloir aller servir au-delà de Paris", Père Gaël Réhault, Fraternités Missionnaires des Prêtres pour la Ville.

Depuis une dizaine d’années, des prêtres diocésains d’Ile-de-France vivent en fraternité, pour mieux répondre aux réalités citadines. Rencontre avec l’une de ces équipes à Cergy-Pontoise, puis témoignage d’un prêtre en mission à Aubervilliers.

Cergy-Pontoise, à 30 kilomètres à l’ouest de Paris. Gaël Réhault, Gérard Ploix, Olivier Ségui et Marc de Raimond sont prêtres à la Fraternité missionnaire des prêtres pour la ville (FMPV). Gaël, Gérard et Olivier appartiennent au diocèse de Paris, Marc à celui de Versailles et c’est à eux quatre qu’a été confiée la paroisse de cette ville nouvelle de 58 000 habitants.

Mais contrairement à une équipe de prêtres vivant simplement dans la même maison, les prêtres de la FMPV sont soumis à des règles destinées à favoriser la fraternité sacerdotale. Ainsi ces quatre prêtres récitent les laudes ensemble tous les matins, du mardi au dimanche. Ils concélèbrent aussi au moins une messe par semaine, avant une heure d’adoration commune devant le Saint-Sacrement, en présence des paroissiens. À ces temps de prière s’ajoutent ceux des repas, mais aussi des sorties culturelles, ainsi qu’un lundi par mois passé ensemble et une retraite annuelle avec les autres membres de la FMPV.

"Dans certaines paroisses, il est très rare que les prêtres se retrouvent pour manger ensemble. C’est une chance pour nous de pouvoir passer du temps ensemble", remarque Benoît Sibille, un séminariste du diocèse de Pontoise présent à Cergy tous les week-ends depuis un an.

Au-delà de Paris

"Je ne conçois pas forcément mon sacerdoce comme exclusivement parisien", explique Olivier Ségui, curé de la paroisse depuis un an et demi et prêtre depuis sept ans. Déjà, séminariste, il avait demandé à son évêque de pouvoir étudier en dehors du diocèse de Paris, et avait été envoyé à Bruxelles pendant quatre ans. À son ordination, il rejoint une FMPV dans le 19e arrondissement de Paris puis passe deux ans à la paroisse de Saint-Denys-du-Saint-Sacrement (3e). "C’est alors que j’ai été appelé comme curé de Cergy", raconte-t-il.
Le père Gaël Réhault, lui aussi, a demandé à faire partie d’une FMPV dès son ordination. À Cergy, il est notamment aumônier des collégiens. "J’ai grandi vingt ans en Essonne", dit ce Parisien d’origine, ordonné il y a six ans et arrivé à Cergy en septembre 2009. "Le fait d’entendre des confrères raconter leur mission en banlieue m’a confirmé dans le désir de vouloir aller servir au-delà de Paris", explique-t-il.

- Lire la suite

- 15 mai 2011 : Journée mondiale des Vocations

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse