Le pèlerinage de N.-D. des Anges célèbre ses 800 ans

P.N.-D. – Le 9 septembre, aura lieu dans votre diocèse de Saint-Denis l’édition 2012 du pèlerinage annuel au sanctuaire N.-D. des Anges, dont c’est le 800e anniversaire. En quoi consiste cet événement ?

Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis en France.
Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis en France.
Photo : Pierre-Louis Lensel

Mgr Pascal Delannoy – Ce pèlerinage se déroule traditionnellement le deuxième dimanche de septembre, ce qui coïncide avec la reprise des activités pastorales. C’est un moment où les croyants sont heureux de se retrouver pour prier Marie ensemble, au sanctuaire de N.-D. des Anges, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Cette année, plusieurs portes d’entrée sont proposées pour participer à cette journée. Ceux qui le souhaitent pourront y prendre part dès le dimanche matin : six routes sont prévues au départ de plusieurs églises du diocèse pour cheminer vers le sanctuaire. Un livret leur sera remis pour les guider dans la prière et la méditation. Ensuite, un grand pique-nique sur l’herbe sera organisé, suivi d’activités, notamment d’un spectacle monté par le groupe de jeunes « Evangelis » et d’une exposition autour des 800 ans du pèlerinage. Enfin, à 16h, Mgr Luigi Ventura, nonce apostolique en France, présidera une messe en plein air.

P.N.-D. – En quoi l’histoire de ce pèlerinage peut-elle nous toucher aujourd’hui ?

Mgr Pascal Delannoy – L’histoire de ce pèlerinage marial remonte à 1212, ce qui en fait le deuxième plus ancien de France. La tradition raconte que trois marchands angevins qui traversaient la forêt de Bondy furent agressés par des brigands qui les dépouillèrent puis les attachèrent à des arbres. À bout de force, les captifs prièrent Marie qui leur envoya des anges pour les libérer, au bout de trois jours. L’année suivante, les marchands revinrent rendre grâce sur le lieu de leur délivrance et y édifièrent un petit oratoire : ce fut le point de départ du pèlerinage qui s’est, depuis, perpétué. Cette histoire me semble un encouragement à nous tourner vers le Seigneur quand nous rencontrons des épreuves, alors que la tentation de l’homme contemporain est de chercher des solutions uniquement à partir de sa raison et de ce qu’il est. Ce pèlerinage est une invitation à la confiance et à l’espérance en redécouvrant toute la place d’un Dieu qui veut nous sauver par Son fils Jésus Christ. Ce qui nous retient prisonnier aujourd’hui dans nos vies n’est pas une fatalité. Cette journée a aussi une dimension missionnaire. Il ne faut pas hésiter à en parler autour de nous, y compris à des personnes qui semblent loin de nos églises. Notre enthousiasme ne demande qu’à être transmis et partagé.

P. N.-D. – Alors que nous entrons dans l’Année de la foi, ce pèlerinage peut-il être une occasion de méditer sur ce sujet ?

Mgr Pascal Delannoy – Tout à fait. Le thème de cette année, « Bienheureuse celle qui a cru » (Lc 1, 45), est un écho à l’Année de la foi, qui commencera un mois plus tard. Ainsi, le 9 septembre, après le spectacle et avant la messe, des espaces de réflexion seront proposés autour de la chapelle pour entendre des témoignages de foi ou présenter des extraits de la lettre apostolique de Benoît XVI, Porta fidei, qui promulgue l’Année de la foi. • Propos recueillis par Pierre-Louis Lensel

Pour plus de renseignements sur le pèlerinage et son déroulement : http://saint-denis.catholique.fr ou 01 43 30 30 12.

Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse