Le projet de loi bioéthique renforce l’emprise des adultes sur la vie

Le Monde.fr - 14 décembre 2010

Quelles répercussions la validation du projet de loi sur la bioéthique aurait-elle sur la destinée de l’être humain et les relations interpersonnelles dans notre société ? C’est l’analyse que propose le père Brice de Malherbe dans le journal Le Monde du 14 décembre 2010. Une invitation à une réflexion éthique, sérieuse et partagée, dans laquelle les croyants peuvent apporter certaines lumières.

Les Etats généraux de la bioéthique ont eu le mérite de nous rappeler combien les débats autour des applications de la technologie médicale sur la vie humaine concernaient l’ensemble des citoyens. Les choix posés en matière de procréation ou de dons d’organes renvoient à la valeur reconnue à tout être humain dans sa corporéité. Ils attestent aussi de l’impossibilité pour une société humaine de fonctionner comme si la sphère des choix individuels et la cohésion des relations sociales étaient parfaitement étanches l’une envers l’autre. Le cas emblématique du dépistage systématique de la trisomie 21 conduisant à l’élimination quasi-totale in utero des enfants concernés manifeste l’imbrication entre démarche individuelle et comportement collectif. Cette imbrication a d’ailleurs décidé notre pays comme d’autres à se doter d’une législation en ce domaine.

- Lire la suite de l’article

Documents

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse