L’Église
Catholique
À Paris

Mariage

Extrait de la Lettre pastorale “La famille et la jeunesse : une espérance !”.

(48) Puisque le mariage sacramentel est une des mises en œuvre de notre vie de baptisés, les premiers moyens à prendre sont les moyens habituels de la vie chrétienne : la prière,les sacrements et la charité. Dans l’accompagnement de la préparation au mariage, c’est une dimension capitale à ne jamais oublier. La fécondité de la grâce des sacrements dépend de notre manière d’y répondre. Un mariage sacramentel n’est pas terminé quand la cérémonie s’achève. Sa vitalité et sa force dépendront de la régularité de la vie sacramentelle des époux et de leur engagement commun dans la prière, comme ils se sont engagés ensemble devant Dieu. Un couple qui ne participe pas à la messe du dimanche, ou les couples qui ne trouvent jamais le temps de prier ensemble ou de méditer ensemble la parole de Dieu passent à côté des moyens ordinaires de leur fidélité au sacrement.

(49) De même, le dialogue habituel entre les époux est un moyen très nécessaire pour renforcer leur union et lui donner sa pleine dimension. Comme il est normal, chacun des membres du couple a sa propre évolution et son propre rythme. La croissance de l’amour des époux et de leur communion passe par un véritable partage de ce que chacun vit. Ce partage demande du temps et de la disponibilité d’esprit. De manière semblable, les deux époux sont aussi invités à passer du temps avec leurs enfants. C’est à ce prix que les incidents ou les crises habituelles de la vie peuvent être affrontés dans la confiance et l’amour.

- Lire la lettre pastorale du cardinal André Vingt-Trois “La famille et la jeunesse : une espérance !”.

« J’ai lu particulièrement avec intérêt et plaisir le passage sur “la force du lien entre les époux” ayant des enfants à la maison, mettant en évidence que lors d’une journée ordinaire de la vie d’une famille en dehors du temps de travail, de soins des enfants, de sommeil, d’internet…, il reste peu de temps pour le couple. L’archevêque nous rappelle la nécessité d’une prise de conscience, qui doit nous inciter à passer du temps calme ensemble, à plus dialoguer et partager des évènements de la vie quotidienne, et aussi à la bienveillance, au pardon réfléchi. »
Christian, Paris 7e.

À lire également

  1. Paragraphes 39 à 45 de la Lettre pastorale
    - 40% de mariages soldés par un divorce en Ile-de-France : c’est 60% de succès ! Comment aider au renforcement du lien entre les époux ?
  2. Se préparer au mariage, les propositions de la Pastorale des familles
    - Nourrir le dialogue entre fiancés pour que chacun d’eux puisse en toute clarté prononcer un oui libre et déterminé le jour du mariage et chacun des jours suivants : démarche, outils, sites.
  3. 10 bonnes raisons de se marier plutôt que de cohabiter.

Lettre pastorale "La famille et la jeunesse : une espérance !"

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse