Mémorial d’une mort volontaire : Survivre au suicide de ma fille

Suicide

Pour ceux qui peinent au fond de l’insondable crevasse où les a précipités le suicide d’un proche

ce témoignage profond, vivant, est comme un pont fragile enjambant le vide entre la mort et la vie. Sa portée dépasse de beaucoup ceux qui ont été publiés jusqu’ici.

Rares en effet sont les livres où il est question du deuil après un suicide. On parle alors, pour désigner ces endeuillés, de « survivants », tant les parallèles sont frappants avec les survivants de catastrophes : le choc et l’état de stress post-traumatique qu’ils vivent, ses conséquences et la fragilité qui en résulte sont très semblables. Dans aucun autre type de deuil le soutien délicat et prolongé dont ils ont besoin - et qu’ils peinent à recevoir - ne se trouve aussi étroitement lié à des mesures de prévention.

Ce témoignage rejoindra bien des parents précipités dans une situation semblable. Il éclairera aussi la compréhension de ceux qui font de leur mieux pour les accompagner. Quant aux professionnels appelés sur les lieux dans l’urgence d’un suicide - ou peu après - (policiers, ambulanciers, médecins ou personnel hospitalier, ecclésiastiques, employés des pompes funèbres, personnel de l’administration), ils pourraient tirer bénéfice de cette lecture pour améliorer le soutien qu’ils offrent spontanément aux proches survivants.

Enfin - et ce n’est pas son moindre intérêt - ce livre alimentera aussi la réflexion de ceux qui se préoccupent de prévention du suicide, notamment en milieu scolaire.

Par André RYSER.

Éd. SAINT AUGUSTIN
Prix conseillé : 13€75

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse