L’Église
Catholique
À Paris

Mgr Louis MBWÔL Mpasi, évêque du diocèse d’Idiofa (Congo RDC)

Chers Paroissiens,

Vous n’imaginez pas la joie qui inonde mon cœur de vous présenter mon évêque, Mgr Louis MBWÔL Mpasi, omi, et le diocèse d’Idiofa, situé à l’Ouest du grand Congo-Kinshasa, dont il est le pasteur depuis 1997.

C’est lui qui donnera le Corps du Christ pour la première fois à une vingtaine de jeunes en cette année de l’Eucharistie voulue par le pape Jean-Paul II.

Qui est Mgr Louis MBWÔL MPASI ?

Ordonné prêtre de la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, en 1962 à Roma au Lesotho, Mgr Louis a une vie sacerdotale et pastorale qui se présente comme suit :
- De 1962 à 1967, il a été respectivement Vicaire de paroisse à Mapangu, Mikope et Kimputu et Professeur à Mapangu.
- De 1967 à 1969, à Rome, puis à Paris, pour des études. Mgr Louis précise qu’il a assisté aux événements de Mai 68 à Paris !
- De 1969 à 1977, il a regagné le Zaïre, pour y être respectivement Vicaire et Curé à Longwama et Ipamu. Notez que Ipamu est ma paroisse d’origine fondée, comme Saint Dominique, en 1921. C’est à Ipamu que Mgr Louis m’a donné la première communion en 1977 et j’ai été servant de messe et, avec beaucoup de jeunes, petit danseur des chants religieux pendant la messe du rite romain pour les diocèses du Congo (« La messe Zaïroise ») pour aider les fidèles à prier en chantant et en dansant.
- De 1977 à 1984, il fut, à Ifwanzondo, Maître des Novices de la Congrégation des Oblats de Marie Immaculée/R.D. Congo.
- 1984 : Est ordonné Evêque Auxiliaire du diocèse d’Isangi au Nord-est du Congo et y reste jusqu’en 1987.
- De 1987 à 1997 : Il est Evêque du diocèse d’Isangi.
- De 1997 à aujourd’hui, il est évêque d’Idiofa, son diocèse d’origine et mon diocèse aussi vaste que la Belgique : 40.000 Km2 de superficie, pour 1.700.000 Habitants, dont 65 % de catholiques répartis sur 40 paroisses et 39 sous-paroisses.

Le diocèse d’Idiofa est un diocèse essentiellement agricole. Comme la plupart des régions du Congo à l’heure actuelle, il est victime des conséquences de la crise socio-économique et politique. Mais puisqu’il n’a pas de minerais, il n’est donc pas envié par les Rebelles. C’est son grand avantage et peut donc accueillir les initiatives pour la coopération et le développement. Ses ressources humaines et matérielles ont, cependant, besoin d’être énormément soutenues.

Aujourd’hui, IDIOFA a 151 prêtres autochtones ; une vingtaine d’entre eux sont en dehors du diocèse pour les études, le ministère Fidei Donum ; 8 diacres en instance d’ordination sacerdotale ; 21 Religieux, 80 Religieuses, 14 Demoiselles laïques Auxiliaires de l’apostolat, 3000 catéchistes, 50 Animateurs laïques en pastorale, 23 grands séminaristes en Théologie et 23 en Philosophie, une dizaine de séminaristes en stage pastoral entre les deux, 121 petits séminaristes et 16 jeunes en stage, en vue du Grand Séminaire. Il a aussi 11 hôpitaux pas suffisamment équipés et 80 centres de santé.

Merci de l’accueil chaleureux que vous réservez à mon évêque, et par lui, à tout notre diocèse. Que la grâce de notre Seigneur, Jésus Christ, l’Amour de Dieu le Père et la communion de l’Esprit Saint soient avec vous tous. Sainte et joyeuse Fête de la Sainte Trinité.

Père Placide MALUNG’MPER
prêtre-étudiant, à la paroisse St-Dominique (14è) en 2005

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse