L’Église
Catholique
À Paris

N.-D. des Victoires : une chapelle pour Louis et Zélie Martin

C’est dans une ambiance très fervente qu’un millier de personnes ont participé à la messe d’inauguration de la chapelle des bienheureux Louis et Zélie Martin présidée par Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire de Paris, à N.-D. des Victoires (2e), dans la soirée du lundi 16 janvier. Reportage.

JPEG - 33.5 ko

« Magnifique », « splendide », « sublime ». Les fidèles, qui ont suivi avec un grand recueillement la longue messe d’inauguration de la chapelle des bienheureux époux Martin à N.-D. des Victoires, sont unanimes, ce soir. Dès 18h, soit une heure avant son début, ils ont commencé à prendre place sur les bancs de la basilique, remplissant ainsi finalement la totalité de l’église ; certains se sont assis sur les marches des autels des chapelles latérales, d’autres sont restés debout tout au long de la cérémonie. Cela très paisiblement et avec beaucoup de respect, « dans une ambiance déjà de prière », selon Sr Marie-Raphaëlle, bénédictine du Sacré-Cœur de Montmartre, en charge, avec sa communauté, de coordonner l’événement.

« J’ai été transportée par la ferveur de l’assemblée », confie ainsi au terme de la célébration Eléonore, jeune Parisienne de 24 ans venue avec sa mère, elle-même membre d’un groupe de prière baptisé Louis et Zélie Martin. « Il y avait beaucoup de monde, mais l’ambiance était très recueillie, c’était émouvant », raconte pour sa part Lidwine, venue confier son tout récent mariage à l’intercession des époux Martin. Habitués des lieux, parties prenantes pour la rénovation de la chapelle, admirateurs du couple de bienheureux, jeunes ou plus âgés, parents avec bébés ou personnes malades, Parisiens ou venant de plus loin, ils s’étaient rendus avec des motivations diverses à ce rendez-vous important de la basilique N.-D. des Victoires. Avec un désir commun d’assister, au terme de la messe, à la bénédiction par Mgr Jérôme Beau, évêque auxiliaire du diocèse, de la chapelle des époux Martin, située à gauche de l’abside.

Une idée « géniale »

« Monseigneur, grâce à la confidence des sœurs et de mon prédécesseur le P. Arnaud Bancon, je sais que c’est vous qui avez voulu cette chapelle », a confié lors de la célébration le P. Hervé Soubias, nouveau curé-recteur de N.-D. des Victoires. Une idée qu’il a qualifiée de « géniale » pour accueillir le reliquaire des bienheureux époux Martin, double de celui offert à Benoît XVI par le sanctuaire de Lisieux, au moment de leur béatification en octobre 2008. « Je me suis demandé pourquoi nous étions les premiers à avoir une chapelle leur étant dédiée et je me suis dit que c’était parce que la Vierge l’avait voulu », a poursuivi le curé, faisant ainsi implicitement référence au lien entre Notre-Dame des Victoires, Louis et Zélie Martin et leur fille, la petite Thérèse. C’est en effet dans ce sanctuaire que Louis, encore célibataire, se rendait lorsqu’il faisait ses études à Paris. C’est aussi à elle qu’il s’adressa dans une neuvaine pour la guérison de sa petite dernière en 1883. C’est en outre elle que Zélie Martin envoyait prier son frère Isidore qui vivait à Paris.

Une belle famille

« C’est une belle famille que la famille de Louis et Zélie Martin », a lancé Mgr Jérôme Beau dans son homélie, parlant en détails de la figure et de la personnalité de chacun des époux, deuxième couple de l’histoire, après les Beltrame-Quattrochi, à avoir été béatifié. Revenant sur leur histoire, sur les joies vécues au quotidien comme sur les souffrances liées notamment à la perte de quatre enfants en bas âge et à la maladie – cancer du sein pour Zélie, maladie dégénérative du cerveau pour Louis –, l’évêque a notamment mis en avant leur grande foi – ils allaient à la messe tous les jours au petit matin–, leur désir d’élever leurs cinq filles dans la liberté des enfants de Dieu – elles sont toutes devenues religieuses–, leur attention aux autres – ils étaient appréciés de leurs collègues de travail comme horloger et dentelière –, leur proximité avec le Christ dans leur souffrance – ils ont chacun eu des fins de vie douloureuses mais l’ont vécu dans une offrande à Dieu. Il les a ainsi donnés en exemple aux fidèles, invitant ces derniers à venir les prier et à demander leur intercession pour leur famille notamment. Désir ou éducation des enfants, recherche de vocation ou de conjoint, difficultés ou joies familiales, maladie ou fin de vie difficile, comme l’indiquent les documents présentant la nouvelle chapelle, les motifs de prière ne devraient pas y manquer. • Ariane Rollier

TROIS QUESTIONS À… Félicie d’Estienne d’Orves, artiste plasticienne, responsable de l’aménagement intérieur de la chapelle des bienheureux époux Martin.

P. N.-D. : Pourquoi avoir décidé de concourir pour cette chapelle ?

Félicie d’Estienne d’Orves – J’avais déjà réalisé une installation à St-Roch pour la Nuit blanche. Au-delà de l’attachement que je peux avoir à la religion en tant que catholique, aménager une chapelle relève d’un exercice prestigieux et particulier dans le rapport à la création. Historiquement, l’art est en effet au service de la religion, si bien que même les artistes contemporains athées s’y intéressent.

P.N.-D. : Comment avez-vous vécu ce chantier ?

F. E. O. – Cela m’a rapprochée des religieuses, des deux curés de la paroisse qui se sont succédé cette année et de l’architecte qui a travaillé sur l’ensemble de l’espace. Si nos besoins pouvaient être différents à certains égards, nous avons bien avancé ensemble, dans un dialogue constructif. La ferveur de la chapelle a été très stimulante. De façon générale, j’ai été portée, avec un enjeu essentiel et profond derrière et l’exigence de proposer quelque chose qui dure dans le temps.

P. N.-D. : Qu’avez-vous cherché à faire avec cet espace ?

F. E. O.– L’ambiance de ferveur de la basilique N-D des Victoires, avec la présence de nombreux croyants et ex-voto, s’est imposée à moi ; j’ai voulu que son mystère soit également présent dans la chapelle. J’ai donc gardé les mêmes couleurs, les mêmes teintes, les mêmes matériaux – le bois sombre, la pierre blanche – mais en les épurant, en les nettoyant, afin de proposer une lecture fluide de l’espace. J’ai utilisé un laiton plus doré et brossé. De façon habituelle, ma spécificité est de travailler sur la lumière. Ici, j’ai particulièrement veillé à sa qualité. Mon idée était de créer un élan vers le fond de la chapelle, un appel par la lumière du jour qui passe à travers la croix et qui conduise aux reliques insérées dans l’autel. Je souhaitais aussi que la chapelle soit un lieu qui respire, où l’on circule bien, où l’on puisse facilement s’assoir, se déplacer, prier. J’attends de voir désormais comment elle va vivre au quotidien, en espérant qu’elle soit un lieu de prière où les gens se sentent bien. • Propos recueillis par A. R.

Quelques chiffres

1. La chapelle inaugurée à N-D. des Victoires est à ce jour officiellement l’unique chapelle au monde dédiée aux bienheureux Louis et Zélie Martin.

12 mois. C’est le temps qu’auront duré les travaux, dont le chantier a été béni le 15 janvier 2011 par Mgr Jérôme Beau.

50. C’est le nombre de places assises dans la chapelle.

2008. C’est l’année de béatification des époux Martin.

37 063. C’est le nombre d’ex-voto que compte N.-D. des Victoires.

750 000 euros, c’est le coût total que représentent les travaux. 65% du financement ont été assurés grâce aux dons des particuliers. La Ville de Paris y a contribué à hauteur de 100 000 euros.

INFOS PRATIQUES

Journées portes ouvertes jusqu’au 20 janvier, avec chaque jour :
- à 15h, une visite guidée.
- à 15h30, le chapelet dans la basilique.
- à 16h, la possibilité de prier dans la chapelle ; la projection de l’histoire de N.-D. des Victoires ; l’adoration du Saint-Sacrement.
- à 18h, les vêpres puis une conférence et messe solennelle à 19h avec, le 19 janvier, Mgr Jean-Yves Nahmias et, le 20 janvier, Mgr Eric de Moulins-Beaufort, évêques auxiliaires.

Pour faire un don, libeller votre chèque à l’ordre d’ADP-Notre-Dame des Victoires (déduction fiscale possible à hauteur de 66%).

Basilique N.-D. des Victoires,
6 rue Notre-Dame des Victoires (2e).
Tél. : 01 42 60 90 47.
Contact : basilique@notredame des victoires.com
Plus d’infos sur www.notredamedesvictoires.com

LE REPORTAGE DE KTO

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse