Points de repère

Quelques définitions utiles

Trisomie 21 : anomalie chromosomique qui se manifeste dès la naissance par un visage caractéristique. La conséquence de cette anomalie est un retard mental et psychomoteur qu’une rééducation précoce peut atténuer.

Autisme : trouble du développement qui se manifeste dès les premières années. L’enfant semble vivre dans son monde à lui, ne parle pas, réalise des actions répétitives. Une prise en charge précoce permet à ces enfants d’évoluer vers davantage d’autonomie.

Déficience mentale : insuffisance dans la connaissance, dans la conscience des événements et des objets de son environnement, limite dans la compréhension. La déficience mentale est de l’ordre du manque. Elle n’est pas à confondre avec la maladie mentale qui, elle, et de l’ordre du trouble, de la confusion.

Polyhandicap : handicap grave associant une déficience motrice et une déficience mentale sévère ou profonde. Restriction très importante de l’autonomie et des possibilités d’expression ou de relation.

Quelques sigles à connaître

APEI : Association des parents et amis de personnes handicapées.
APF : Association des paralysés de France.
CAMSP : Centre d’action médico-sociale précoce.
CAT : Centre d’aide par le travail. Les CAT deviennent des
ESAT : Etablissements et service d’aide par le travail.
CDAPH : Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées.
CDCPH : Conseil départemental consultatif des personnes handicapées.
CROSM : Comité régional de l’organisation sanitaire et médico-sociale.
MAS : Maison d’accueil spécialisée.
MDPH : Maison départementale des personnes handicapées.

Les 7 recommandations majeures pour une solidarité active entre personnes handicapées et personnes valides :

  1. Ne pas avoir peur du handicap. Entrer en relation avec délicatesse et respect.
  2. Prendre le temps d’écouter et de s’écouter mutuellement. S’exprimer clairement et simplement.
  3. S’adresser à la personne handicapée, et non à la personne qui l’accompagne.
  4. Vivre la confiance, en considérant positivement les attitudes et les expressions des personnes handicapées.
  5. Rester attentif aux changements de lieux et de rythmes qui peuvent désorienter la personne handicapée.
  6. Abandonner le regard de pitié pour un regard simple : celui de l’amitié.
  7. Accepter et encourager la participation de personnes handicapées à nos fêtes et célébrations.
Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse