Servantes d’assemblée : devant pour servir

On les voit de plus en plus, accueillant les paroissiens à l’entrée de l’église le dimanche, vêtues de capes blanches. Les servantes d’assemblée, âgées de 7 à 13 ans, ont leur propre rôle à la messe au service de la liturgie, aux côtés des servants d’autel.

Elles ont des capes blanches immaculées, depuis les épaules jusqu’aux pieds, ou bien jusqu’à la taille, cela dépend des modèles. Elles ont généralement entre 7 et 13 ans et sont dénommées « servantes d’assemblée ». Leur rôle ? Se mettre au service de la liturgie, complémentaires des servants d’autel. Plusieurs tâches leur sont ainsi attribuées : accueillir les arrivants, feuilles de chant en main, ouvrir la procession d’entrée, ainsi que celle des offrandes, faire la quête, porter la paix du Christ... Elles ont aussi leur place au premier rang des bancs de l’église. Pour le P. Henri de l’Éprevier, curé de N.-D. de l’Assomption des Buttes-Chaumont (19e), qui a mis en place une équipe de servantes d’assemblée il y a deux ans, « ce rôle symbolise la participation active de l’assemblée dominicale à la messe : priant au premier rang, elles représentent l’assemblée qui s’offre et se présente au Seigneur. C’est l’image de l’Église en pèlerinage ». Et cela dit bien sûr aussi quelque chose de la richesse de la différence des rôles des uns et des autres au sein de la liturgie : « La grâce propre du rôle de chacun est une vraie dynamique, souligne le curé. Il y a un effet porteur quand les complémentarités s’exercent. » Comme l’explique Sr Céline, vierge consacrée responsable des servantes d’assemblée sur deux paroisses du quartier : « On peut dire que les filles sont l’image de l’Église, épouse du Christ, et les garçons celle du Christ serviteur, tête du corps de l’Église. »

« Plus vivantes »

Au-delà du rôle et de ce qu’il représente au sein de la liturgie, c’est aussi la vie intérieure des enfants qui se développe par ce biais. « C’est un engagement dans la vie chrétienne », rappelle le P.de l’Éprevier. Chez eux, comme dans d’autres paroisses alentour, les servantes d’assemblée ont toutes fait leur première communion ou sont en train de la préparer et doivent suivre le catéchisme. En plus de cela, elles se réunissent une fois par mois autour de Sr Céline. Elles suivent alors un court enseignement du curé et une préparation concrète sur le service de la liturgie. Une formule que l’on retrouve dans d’autres paroisses, comme à Ste-Marie des Batignolles (17e), qui propose aux petites filles de se retrouver régulièrement pour approfondir le sens de la messe, de ses symboles et de ses gestes, et qui diverge selon les spécificités. À l’Immaculée Conception (12e), on réfléchit actuellement à proposer une formule qui correspondrait aux « grandes » servantes d’assemblée devenues adolescentes… Dans tous les cas, l’enthousiasme semble être au rendez-vous, en particulier du côté des premières concernées : « On est plus vivantes ! », s’exclame Mélanie, 9 ans, servante d’assemblée à St-Georges (19e) depuis deux ans. Et de continuer : « Je suis heureuse d’aller à la messe tous les dimanches, car j’y participe vraiment. » Pour Andréa et Ange-Maurelle, 12 et 13 ans, c’est la conscience d’être « servantes du Seigneur » qui s’est éveillée chez elles, les poussant à se recueillir d’une manière particulière au moment de la communion : « Maintenant, même quand on va à la messe ailleurs, on reste des ‘‘servantes’’. » • Laurence Faure

D’autres groupes existent, notamment à St-Séverin (5e), N.-D. du Travail (14e), St-Lambert (15e), N.-D. d’Auteuil (16e), St-Charles de Monceau (17e), St-François de Sales (17e) ou St-Michel (17e). Renseignez-vous auprès des paroisses.

Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse