Tous les chemins mènent à Madrid

Dans les paroisses et les aumôneries, les jeunes commencent à se rassembler pour préparer les J.M.J. qui auront lieu,cette année,du 16 au 22 août à Madrid.Comment trouver son groupe ? Quelle route choisir ? Pour vous aider à y voir clair, petit guide pour vivre un été alliant foi et fiesta.

JPEG - 143.9 ko
Photo : Sophie Lebrun

Il y a quelques jours, je suis allé déjeuner chez des amis, et j’ai parlé des J.M.J., se souvient le P. Benoît Gérardin, l’un des aumôniers du groupe J.M.J. CorT&Passy (16e). L’un des jeunes de la famille a alors commencé à me poser plein de questions. Cela a éveillé son intérêt. » Une phrase suffit parfois pour attiser la curiosité d’un ami, d’un camarade de classe ou d’un voisin de palier, et la conversation peut finir sur une question : « Et pourquoi ne viendrais-tu pas ? »

Pour s’inscrire, il est possible de demander conseil à un prêtre, celui de sa paroisse ou de son aumônerie par exemple. La liste des groupes, avec le nom des responsables, est accessible sur le site www.jmjparis.org.

Actuellement, une soixantaine de groupes se sont constitués dans la capitale. Certains ont déjà organisé des animations pour se faire connaître, d’autres ont prévu leur première rencontre dans les semaines à venir. Car, dans sept mois, les premiers Jmjistes se mettront en marche. Madrid n’est qu’à 1 300 kilomètres de Paris, et les routes pour s’y rendre sont multiples. Le diocèse en propose trois.

La première, sous le patronage de saint Ignace de Loyola, débutera par un pèlerinage de cinq jours au cœur des Pyrénées [1], qui se poursuivra à Barcelone puis Madrid. La deuxième a un accent catalan : guidés par saint Antoine-Marie Claret, les Barcelonais feront découvrir aux Parisiens, pendant trois jours, l’histoire et la culture de leur région. Quant à la route Notre-Dame de l’Almudena, patronne de Madrid, elle plongera les jeunes directement dans le bain des J.M.J., avec une arrivée le jour de la messe d’ouverture de ces journées.

Certains groupes parisiens ont voulu tracer leur propre sillon. Comme celui de CorT&Passy. « Nous accompagnons quinze jeunes porteurs d’un handicap physique, confie Louis de Merle, le responsable. Nous ferons une première étape dans une abbaye du sud de la France, avant de rejoindre, en car, Torreciudad, un site marial pyrénéen. »

Pas de marche ? « Nous porterons nos amis en fauteuil roulant sur les cinq derniers kilomètres avant Torreciudad, pour profiter pleinement des paysages », ajoute-t-il. Les jeunes de N.-D. du Travail (14e) feront, quant à eux, un détour jusqu’au Portugal, voisin de l’Espagne. Pour Eloi, qui coordonne le groupe, c’est l’occasion de connaître le pays d’origine de la communauté étrangère qui est rattachée à sa paroisse.

« A travers cette particularité, les jeunes de toute la paroisse travaillent main dans la main pour la préparation, explique-t-il. Nous vivrons un moment de partage fort, une sorte d’avant-goût de l’universalité de l’Eglise que l’on retrouvera pendant les journées du grand rassemblement. » • Sophie Lebrun

Retrouvez le détail de chaque route sur le site www.jmjparis.org, dans l’onglet situé à gauche « routes parisiennes ».

TÉMOIGNAGE

JPEG - 33.1 ko
Arnold, 26 ans, St-Germain de Charonne (20e). Photo : D.R

Ce sera sa première fois

« Les JMJ et moi, c’est une histoire de rendez-vous manqué. Pour Cologne, en 2005, j’avais des obligations scolaires. Pour Sydney ensuite, je m’étais engagé dans un groupe, mais j’ai débuté une activité professionnelle et n’ai pas pu partir. Cette année, j’ai construit mon agenda autour de cela pour en faire ma priorité ! Beaucoup d’amis m’ont parlé des JMJ comme d’un moment où quelque chose se passe, d’une expérience animée d’un élan ! J’ai envie de ressentir ce dynamisme, de rencontrer d’autres chrétiens, dans une ambiance simple et festive. J’ai hâte de me plonger dans un événement qui me dépasse, et de découvrir, incarnée, cette Église des J.M.J. : universelle, ouverte d’esprit et qui ose prendre des risques. » • Propos recueillis par S.L.

[1Cette route nécessite une bonne condition physique car elle inclut plusieurs heures de marche par jour.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse