« Toute l’Église est invitée au Congrès eucharistique »

P. Kevin Doran, secrétaire général du 50e Congrès eucharistique.
P. Kevin Doran, secrétaire général du 50e Congrès eucharistique.
Photo D. R.

P.N.-D. - Vous êtes le secrétaire général du 50e Congrès eucharistique, événement d’ampleur mondiale qui se déroulera à Dublin du 10 au 17 juin 2012. Quel en est le principe ?

P. Kevin Doran – Le Congrès eucharistique est un rassemblement international conçu autour de trois buts : promouvoir une prise de conscience de la place centrale qu’occupe l’Eucharistie dans la vie et la mission de l’Église ; aider à améliorer notre compréhension et notre célébration de la liturgie ; attirer notre attention sur la dimension sociale de l’Eucharistie. Cette dernière dimension rejoint pleinement le thème de cette 50e édition, inspiré du paragraphe 7 de la constitution conciliaire Lumen gentium : « L’Eucharistie, communion avec le Christ et entre nous. »

Pour illustrer cette idée, nous pouvons utiliser une métaphore : quand quelqu’un est convié à un dîner, il est invité à entrer dans une intimité étroite non seulement avec son hôte, mais aussi avec les autres convives, même s’il les connaît moins bien ou pas du tout. De la même façon, le Christ nous propose à travers l’Eucharistie d’entrer en intimité avec Lui, mais aussi avec tous ceux qui partagent le “repas”, c’est-à-dire avec toute l’Église universelle.

P.N.-D. -L’événement vise-t-il des spécialistes ou un large public ?

P. Kevin Doran – Le Congrès n’est pas un simple événement, mais un véritable pèlerinage. Il s’adresse à toute l’Église, tout le monde peut s’y inscrire.

Chaque journée sera bâtie à partir d’une matinée d’ateliers de spiritualité (catéchèse, réflexion thématique, etc.) et d’un après-midi d’enseignements et de célébrations. Ainsi, au fil des jours, les différents sacrements seront l’objet d’une réflexion à travers leur lien avec l’Eucharistie.

Au-delà de cela, le Congrès vise aussi à créer une dynamique. Au sein de l’Église d’Irlande, une préparation catéchétique s’est mise en place en amont dans tous les diocèses et, pendant le Congrès, de nombreuses rencontres seront organisées avec les représentants d’autres pays. C’est une véritable richesse de pouvoir ainsi échanger à la croisée des expressions et des expériences de foi. Le dernier jour, le 17 juin, une grande messe devrait rassembler 80 000 personnes dans le plus grand stade d’Irlande.

Mais même ceux qui ne se rendront pas à Dublin peuvent prendre part à cette dynamique. C’est le cas notamment à travers le site internet du Congrès sur lequel chacun peut retrouver des éléments pour participer à la préparation spirituelle et à la réflexion.

P.N.-D.-Vous venez prochainement à Paris pour promouvoir le Congrès eucharistique. Pouvez-vous nous en dire plus au sujet de ce déplacement ?

P. Kevin Doran – Je serai en effet à Paris quelques jours, à la fin du mois et, le 30 juin, je tiendrai une petite conférence au Collège des Irlandais (5e) [1] à partir de 19h30. Toutes les personnes intéressées par le Congrès eucharistique sont les bienvenues. • Propos recueillis par Pierre-Louis Lensel

www.iec2012.ie (site Internet en plusieurs langues, dont le français).

[1Collège des Irlandais, 5 rue des Irlandais (5e).

Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse