Une charte pour le bénévolat

En préparation depuis un an, la Charte du bénévolat est publiée cette semaine. Un document de 16 pages, visant à accompagner les personnes faisant appel à des bénévoles dans les paroisses et les services diocésains, comme ceux qui sont appelés. Rencontre avec Maurice Bouchet, bénévole à la Maison diocésaine, qui en a assuré la coordination.

Maurice Bouchet, bénévole à la Maison diocésaine.
Maurice Bouchet, bénévole à la Maison diocésaine.
Photo : Ariane Rollier

Paris Notre-Dame : A quand remonte le projet de cette charte ?

Maurice Bouchet – Elle est le fruit d’un travail commencé en mars 2010, à l’occasion d’un séminaire sur les ressources humaines qui réunissait autour de notre archevêque et des évêques auxiliaires, des prêtres, des responsables de services pastoraux et des bénévoles de paroisses ou de la Maison diocésaine. Il s’agissait de mener une réflexion sur la nécessité de développer la culture de l’appel – au service de l’annonce de l’Evangile – par les moyens que sont le recrutement, la formation et le management.

P. N.-D. : Pourquoi avoir imaginé une charte ?

M. B. – Nous avons pris conscience du fait que beaucoup de chrétiens sont prêts à donner du temps à l’Église et à s’engager (dans des associations, mouvements ou institutions ecclésiales) pour peu qu’on les appelle et qu’ils sachent ce qu’on attend d’eux. C’est vraiment ainsi qu’ils peuvent donner pleinement un sens à leur engagement au service de l’annonce de la Bonne Nouvelle. Dans cet esprit, la charte vise à répondre aux questions qu’ils peuvent se poser.

P. N.-D. : Concrètement, que propose-t-elle ?

M. B.– Elle précise tout d’abord ce que signifie « être bénévole au service de l’Église à Paris » : c’est en premier lieu une réponse à un appel intérieur ou extérieur, en lien avec un besoin spécifique de l’Église. C’est aussi remplir une mission au service de la communauté ecclésiale dans un engagement qui doit permettre de grandir spirituellement. Trois dimensions essentielles du bénévolat sont précisées dans la charte : le volontariat, la gratuité et la compétence. Elle en rappelle ensuite les différents types – services occasionnels, missions spécifiques, missions ecclésiales –, et la démarche d’engagement auprès de son curé, d’un service diocésain ou d’un responsable d’association. Enfin, elle précise les responsabilités et les engagements réciproques des personnes ou entités faisant appel à un bénévole et de ce dernier dans l’exercice de sa mission (contenu, durée, environnement, accompagnement). Il s’agit de faire en sorte que cet engagement puisse se vivre dans une grande clarté, à la fois pour le meilleur service de l’Église et pour l’épanouissement des personnes.

P. N.-D. : Comment la charte doit elle être utilisée ?

M. B. – Il s’agit plus d’un guide à l’usage des paroisses, associations et autres institutions ecclésiales pouvant être utilisé selon les contextes et les besoins spécifiques de ces dernières, que d’un document administratif. A tous, – à commencer par les curés et responsables d’association qui viennent de la recevoir et qui peuvent la mettre à la disposition des nouveaux bénévoles comme de ceux déjà en mission -, revient la mission de la faire vivre dans les paroisses et communautés ecclésiales. • Propos recueillis par Ariane Rollier

Ce qu’il en pense : P. Alexis Bacquet, curé de St-Jean de Montmartre (18e)

« Les bénévoles qui offrent leur savoir-faire et leur temps sont à remercier, tout comme ceux qui prennent le temps de les appeler. Néanmoins, le bénévolat est parfois entaché d’ambiguïté : d’une part, il y a le risque de proposer sa contribution pour combler du temps vide plus que pour réellement servir l’Eglise ; d’autre part, il y a celui de ne pas prendre le temps de suivre les personnes appelées et de les former. La charte me semble importante à cet égard car elle permet de rationaliser le bénévolat, généralement empreint d’improvisation et d’affectivité. Elle nous invite à mettre par écrit le service à pourvoir, sa durée, etc. Dans ma paroisse, je pense en discuter en premier lieu avec les personnes de l’accueil, premier visage découvert par les gens arrivant à l’église. » • Propos recueillis par Ariane Rollier

La charte du bénévolat est disponible sur www.paris.colloque.fr

Contact

Paris Notre-Dame
10 rue du Cloître Notre-Dame
75004 Paris
Tél : 01 78 91 92 04
parisnotredame.fr

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse