Une journée pour nourrir son engagement - Reportage

Une journée diocésaine
de prière et de rencontres,
organisée à l’attention des acteurs
de la solidarité le 2 avril
à Ste-Anne de la Butte
aux Cailles (13e), a attiré
quelque 170 personnes.
Un succès qui témoigne
d’un besoin de recul et
de réflexion devant des
engagements parfois
difficiles à porter au
quotidien. Reportage.

JPEG - 128.2 ko
Tout au long de la journée, des temps de réflexion, d’échanges et de recueillement se sont succédé à Ste-Anne de la Butte aux Cailles (13e).
Photo : D.R

Écoutants téléphoniques,
bénévoles auprès des migrants
ou encore visiteurs de
prison, environ 170 personnes
ont franchi, samedi
matin, le seuil de l’église Ste-Anne de la Butte aux Cailles. Ces
acteurs de la charité, paroissiens,
membres de mouvements
d’Eglise ou d’associations
(confessionnelles ou non), ont
tous répondu à l’invitation du
Vicariat pour la Solidarité à participer
à une journée de prière et de
rencontres. « Un acte de famille »,
pour Muriel, paroissienne de
St-Honoré d’Eylau (16e) : « Je suis
membre d’une équipe St-Vincent
et, même si nous avons des
temps de relecture entre nous,
je pense qu’il est nécessaire,
comme aujourd’hui, de prendre
du recul sur notre action
avec des personnes extérieures,
expliquait-elle, assise au fond
dans la nef de l’église. Se rencontrer
et prier ensemble, c’est aussi
nous reconnaître le même inspirateur
en la personne du Christ.
C’est une façon de retourner à Lui
pour ensuite nourrir notre action
dans la vie de tous les jours. »
Parmi les nombreux temps forts
de cette journée, une table ronde
a réuni, dans la matinée, quatre
acteurs de la charité aux fonctions
et aux expériences très différentes : Anne Lécu, sœur dominicaine
et médecin à la prison deFleury-Mérogis, Mgr Renauld de
Dinechin, évêque auxiliaire, Paul Bouchet, président d’honneur
d’ATD Quart Monde, et Pierre Jacquand, directeur de l’Arche de
Beauvais. Leur échange, vif et stimulant, a donné le ton à une
journée émaillée de temps de
recueillement, de rencontres et de
réflexion. De quoi encourager
chacun dans une relecture de son
engagement, à la lumière du
Christ. « Pour moi, c’est un espace
de ressourcement, glissait, en fin
de journée, Olive, permanente
du Secours catholique et
paroissienne de St-Nicolas des
Champs (3e). Nous voyons que
nous ne sommes pas seuls, que
nous faisons tous partie du
corps du Christ. C’est collectivement
qu’on trouve une force
et une espérance qui peuvent
ensuite nous porter. » • Pierre-Louis Lensel

Retrouvez un diaporama et
l’enregistrement audio de la table
ronde sur www.paris-catholique.fr

LE REGARD DU… P. Olivier Ribadeau Dumas, vicaire épiscopal pour la Solidarité

« Tous les ans, depuis 2008, le Vicariat pour la Solidarité propose des temps de rencontres pour les acteurs engagés dans le diocèse. Le rendez-vous de cette année à Ste-Anne – à deux pas du foyer de “Lamie de pain”, qui vient en aide à des personnes dans une grande précarité – vise plus spécifiquement à être, pour chacun, une journée spirituelle de relecture de son action
de charité. Un engagement, ça se nourrit. Cela nécessite de prendre de temps en temps un peu de recul, ce qui peut passer par la prière, la réflexion et l’échange. C’est pourquoi nous avons voulu que ces trois dimensions soient présentes aujourd’hui. Il est important de nous souvenir,
entant que chrétiens, que nos engagements ne sont pas seulement humanitaires : ils s’inscrivent dans l’amour du Christ. Nous vivons de lui et voulons le porter aux autres. Nous devons toujours être en lien avec cette source inépuisable. Quand, dans notre quotidien, nous sommes confrontés
à une certaine usure, à des difficultés ou à un sentiment d’impuissance, savoir les déposer devant le Seigneur est indispensable. »
• Propos recueillis par P.-L. L.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse