Violence de la maladie, violence dans le soin

Souffrance

par Patrick VERSPIEREN et Marie-Sylvie RICHARD.

Grande est la violence subie par une personne atteinte d’une maladie grave, du fait de l’irruption de cette maladie et des traitements destinés à la combattre. Elle touche par contrecoup la famille et les soignants, et peut susciter chez eux malaise, plaintes, attitudes défensives ou agressives. Les professionnels de la santé subissent en outre les pressions exercées par leur institution, elle-même soumise à un nombre croissant de contraintes.

Il importe de reconnaître sous ses différentes formes la présence de cette violence, parfois inéluctable, pour désamorcer les processus d’incompréhension, limiter les intrusions, trouver les chemins d’une rencontre humaine qui en limite les effets destructeurs, de manière à prévenir l’épuisement professionnel des soignants et inventer les voies d’une véritable bien-traitance.

Éd. Facultés Jésuites de Paris.

Pour commander cette publication

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse