A Bras Ouverts : Vivre un temps de rencontre simplement !

Permettre la rencontre entre des jeunes et des enfants touchés par le handicap et de jeunes bénévoles, telle est l’aventure d’A Bras Ouverts depuis 25 ans...

A Bras Ouverts est une association d’inspiration chrétienne qui organise l’accueil par des accompagnateurs bénévoles, d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes porteurs d’un handicap mental, pour des week-ends ou des séjours de vacances.

La rencontre au sein d’A Bras Ouverts

Elle repose sur le binôme constitué d’un jeune en situation de handicap et de son accompagnateur. En petits groupes de taille familiale, nous partons en week-end à la campagne dans des maisons prêtées ou louées situées à 2h au maximum des villes où les groupes sont situés. Les activités sont simples et joyeuses, l’essentiel étant de prendre le temps de se découvrir.

Tu as entre 18 et 35 ans ?

Tu souhaites vivre un temps de rencontre avec nos amis dans un esprit de joie et de respect ?
Rejoins-nous en devenant accompagnateur le temps d’un week-end, d’un séjour, ou plus si tu le souhaites.
Aucune formation spécifique n’est nécessaire.
Tente l’aventure !


A Bras Ouverts en quelques chiffres

L’activité d’A Bras Ouverts entre juillet 2011 et juin 2012 :

  • 595 jeunes amis accueillis, dont 62 nouveaux jeunes amis accueillis
  • 1040 accompagnateurs bénévoles, partis au moins une fois en week-end dans l’année
  • 506 week-ends organisés, et 37 séjours de vacances durant l’été
  • 24 groupes : 13 à Paris et 11 en Province
JPEG - 131.6 ko
© A Bras Ouverts

Informations pratiques

- Contact : abocontactaccompagnateur@gmail.com / 09.82.46.60.83
- Site internet : www.abrasouverts.asso.fr


Témoignages d’accompagnateurs

Témoignage d’Armelle

La première fois que je suis partie en WE ABO, je crois que j’y suis plus allée pour faire une bonne action ! Mais très vite, j’ai découvert autre chose, difficilement exprimable d’ailleurs !


La première image qui m’a vraiment marquée est celle de Vianney, regardant la mer, inlassablement, applaudissant à chaque vague. Et sa joie qui éclate comme les vagues, devant ce spectacle si simple qu’on ne prend plus le temps de contempler.
Cette première image aura sans doute converti mon cœur…peu à peu, je rentre en relation avec les jeunes. Et là, je vois toutes leurs qualités :
La patience : souvent leurs gestes maladroits les obligent à recommencer maintes et maintes fois avant de réussir ce qu’ils ont entrepris. Moi qui souvent vie trop vite pour persévérer et faire les choses jusqu’au bout…
L’humilité : contraints d’être assistés dans tous les gestes quotidiens, ils acceptent (parfois avec réticence !) notre aide parfois maladroite. Puissions-nous, nous aussi, accepter leur aide pour nous convertir…
Ils ont encore beaucoup d’autres qualités. Mais ce qui sans doute me touche le plus, c’est cette amitié à chaque fois renouvelée. Tous les week-ends sont différents, chaque rencontre est différente mais cette amitié, ce lien fort qui nous unit aux jeunes que nous accompagnons le temps d’un we, est toujours présente. Ces temps forts d’amitié, de rencontres ont sans doute transformé le regard que je porte sur les rencontres faites dans le quotidien du travail. Oui, les fruits d’ABO, dépassent le temps d’un WE.

Témoignage de Cécile

Le premier don que j’ai reçu d’A Bras Ouverts a été pour moi comme pour la plupart des accompagnateurs, la grâce d’une rencontre avec une personne blessée, dans son intelligence, dans son corps, dans la sensibilité, la grâce d’un émerveillement.

Cela a été une révolution de toutes les valeurs jusqu’alors en cours. Avant le pauvre m’apparaissait comme une réalité assez lointaine : il vivait en Afrique, en Inde…ailleurs. Avec A Bras Ouverts, j’ai découvert que la pauvreté n’était pas que d’argent. Le pauvre devenait mon voisin, mon ami. Il réclamait ma participation, mais aussi bien plus : mon engagement. Très vite, on s’aperçoit que l’on vient pour donner…Et que l’on repart plus riche, car, ce qui compte, c’est ce que nous sommes, ce que nous acceptons de donner sans tricher. Nous apprenons à relativiser nos réussites et nos échecs parce que nous les évaluons bien souvent à partir de données qui sont fausses. Les plus belles réussites sont parfois muettes parce qu’elles sortent du cœur, les seuls vrais échecs arrivent lorsqu’on n’a pas su aimer en vérité.

Les enfants d’A Bras Ouverts en bouleversant cette hiérarchie des valeurs, redonnent un sens nouveau à notre vie. Cette révélation m’a donné un coup de fouet formidable. J’avais des ailes. Vous vous rendez compte ! Moi qui n’ait pas été très brillante dans mes études, qui traîne une panoplie complète de complexes, je trouvais des personnes qui me regardaient différemment, qui avaient plaisir me voir, qui m’aimaient sans fard... et que j’aimais profondément.

Service auprès de personnes handicapées

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse