L’Église
Catholique
À Paris

À écouter : Parler du péché, c’est culpabilisant et stérile !

« Connaître et reconnaître sa misère en vérité, sans scrupule ni auto-excuse, c’est un don de Dieu, un fruit de son amour qui pardonne. La miséricorde du Père est le chemin de dévoilement de mon péché et de libération de mon refus de le reconnaître. » Une chronique de Mgr Denis Jachiet, vicaire général.

Voilà ce qu’on entend parfois. Le péché serait une notion individualiste et scrupuleuse. La présence du mal serait une sorte de fatalité dont on ne pourrait attribuer de responsabilité personnelle.

Il est vrai qu’il n’est pas facile de parler du péché et encore moins de son péché. On veut sortir d’une vision infantile de la faute, comme un acte défendu, commis presque malgré soi, qui engendre honte et culpabilité. On évacue la notion de péché et on tombe dans un infantilisme plus grand : on se rend incapable de discerner le bien et le mal et de reconnaitre sa propre responsabilité.

Qu’est-ce qui peut rendre à l’homme moderne une conscience éclairée, une lucidité sur ses actes devant Dieu, un sens du péché, adulte et responsable qui lui permet de dire à son Seigneur : « Ce qui est mal à tes yeux je l’ai fait » ?

Ce n’est pas de scruter indéfiniment sa conscience mais de se placer dans la lumière du pardon offert : « La connaissance de Dieu sans celle de sa misère fait l’orgueil et la connaissance de sa misère sans celle de Dieu fait le désespoir, écrivait Pascal. Et il ajoute : la connaissance de Jésus Christ fait le milieu car nous y trouvons et Dieu et notre misère ».

Connaître et reconnaître sa misère en vérité, sans scrupule ni auto-excuse, c’est un don de Dieu, un fruit de son amour qui pardonne. La miséricorde du Père est le chemin de dévoilement de mon péché et de libération de mon refus de le reconnaître.
S’il nous est parfois difficile de désigner en nos actes la part du volontaire et de l’involontaire, demeure la conscience que ici et là nous avons refusé la volonté de Dieu.

Retenons que c’est toujours Dieu, qui révèle le péché au cœur de l’Homme par sa Parole et sa grâce. Connaitre son péché, c’est une lumière sur son chemin pour avancer vers le pardon.

Chronique de Mgr Denis Jachiet

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse