L’Église
Catholique
À Paris

À écouter : Pourquoi faire un pèlerinage ?

« Le pèlerinage c’est toujours un déplacement, on parcourt un itinéraire qui nous mène dans un lieu saint. Cette année, nous pouvons manifester l’aboutissement du pèlerinage en franchissant une Porte Sainte. » Une chronique de Mgr Denis Jachiet, vicaire général.

À écouter : Pourquoi faire un pèlerinage ?

« Le pèlerinage c’est toujours un déplacement, on parcourt un itinéraire qui nous mène dans un lieu saint. Cette année, nous pouvons manifester l’aboutissement du pèlerinage en franchissant une Porte Sainte. » Une chronique de Mgr Denis Jachiet, vicaire général.


Au cours de l’année Sainte de la Miséricorde, il nous est proposé de faire une démarche de pèlerinage. Des possibilités multiples sont offertes. Certains se rendront à Rome, beaucoup de jeunes iront à Cracovie pour les JMJ, des paroisses se déplaceront dans la cathédrale de leur diocèse ou dans un sanctuaire proche. Le pèlerinage c’est toujours un déplacement, on parcourt un itinéraire qui nous mène dans un lieu saint. Cette année, nous pouvons manifester l’aboutissement du pèlerinage en franchissant une Porte Sainte.

Demandons-nous pourquoi faire un tel déplacement, qu’il s’agisse d’un court trajet pédestre ou d’un voyage plus long, pour vivre l’année sainte ?

Premièrement rappelons que le déplacement géographique n’est que le signe extérieur car la réalité spirituelle du pèlerinage c’est un déplacement intérieur, c’est une démarche de conversion. Je me mets en marche, je me déplace pour chercher à recevoir la force de changer, de transformer mon cœur, de purifier ma vie et de raviver ma foi. En faisant un pèlerinage je reconnais que toute ma vie est un chemin intérieur qui doit me rapprocher de ce lieu où je suis appelé à vivre pour toujours : la demeure qui m’est préparée auprès du Père.

Deuxièmement il faut se rappeler sans cesse que notre humanité, à la fois corporelle et spirituelle, ne nous permet pas de dissocier notre itinéraire spirituel de ce que nous en vivons en notre corps. Par conséquent l’expérience du pèlerinage est un événement intégral et unifiant de toute la personne, puisqu’il engage le corps et l’âme. Mes efforts, mon rythme de marche, les chants, les gestes tout cela contribue à associer mon corps à la démarche spirituelle que je veux vivre.

Troisièmement n’oublions pas que le Seigneur n’a pas fait de nous des croyants isolés les uns des autres. Toute conversion personnelle, toute réconciliation, même secrète, participe à la vie de la communauté chrétienne. Partir ensemble en pèlerinage, cela permet de découvrir avec une force nouvelle que c’est au sein de son Église que le Seigneur vient rejoindre chacun et veut faire miséricorde à tous.
Oui partons en pèlerinage pendant cette année sainte.
Engageons-nous, corps et âme, dans la démarche de foi et de conversion pour devenir plus miséricordieux.

Ensemble franchissons la Porte Sainte pour vivre du pardon reçu et témoigner en Église de la miséricorde du Père.

Chronique de Mgr Denis Jachiet

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse