L’Église
Catholique
À Paris

À écouter : Qu’appelle-t-on œuvre de miséricorde ?

« Ce sont des actions qui montrent une ouverture de cœur devant toutes les formes de misère, toutes les dimensions des blessures de l’homme, celles du corps et celles de l’âme. » Une chronique de Mgr Denis Jachiet.

Qu’appelle-t-on œuvre de miséricorde ?

« Ce sont des actions qui montrent une ouverture de cœur devant toutes les formes de misère, toutes les dimensions des blessures de l’homme, celles du corps et celles de l’âme. » Une chronique de Mgr Denis Jachiet.

Dans son discours sur le jugement des nations au chapitre 25 de l’évangile selon saint Matthieu, Jésus énumère des œuvres de charité, connues dans la tradition juive, et les donne comme critère de jugement au dernier jour :
« Venez les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la fondation du monde. Car j’avais faim et vous m’avez donné à manger, j’avais soif et vous m’avez donné à boire, j’étais un étranger et vous m’avez accueilli, j’étais nu et vous m’avez habillé, j’étais malade et vous m’avez visité, j’étais en prison et vous êtes venu jusqu’à moi ! »

Ces paroles ont servi de base à la tradition chrétienne pour énoncer des actions qui explicitent concrètement comment s’exerce la miséricorde envers le prochain.

Ce sont les 7 œuvres de miséricorde corporelle : donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts.

A partir des exhortations contenues dans les épîtres du Nouveau Testament, l’église énonce aussi les 7 œuvres de miséricorde spirituelle : conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et les morts.

Toutes ces œuvres de miséricorde constituent des actes significatifs de l’amour des pauvres. Ce sont des actions qui montrent une ouverture de cœur devant toutes les formes de misère, toutes les dimensions des blessures de l’homme, celles du corps et celles de l’âme.

La liste de ces 14 gestes de miséricorde nous montre comment prendre soin de la chair blessée du Christ qui s’identifie aux plus petits, aux plus délaissés. Au long de cette année de la miséricorde cherchons à exercer plus concrètement l’attention aux personnes en détresse ou en souffrance. Nous pourrions par exemple choisir une œuvre de miséricorde corporelle et une œuvre de miséricorde spirituelle à mettre en pratique. Que cela nous aide à nous convertir pour chercher à être miséricordieux comme le Père.

Chronique de Mgr Denis Jachiet

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse