L’Église
Catholique
À Paris

À écouter : Qu’est-ce qu’une année sainte ?

Chaque semaine, Mgr Denis Jachiet propose une chronique sur Radio Notre Dame pour accompagner le Jubilé de la miséricorde. « Une année sainte (qui) nous est donnée pour nous convertir et rendre grâce pour les miséricordes de Dieu. »

Nous entrerons le 8 décembre dans une année sainte, un jubilé extraordinaire de la miséricorde. Le pape l’a promulgué le 11 avril dernier au moyen d’une bulle, c’est-à-dire un décret pontifical, intitulé en latin Misericordiae Vultus, en français le Visage de la Miséricorde.

La tradition des années saintes remonte au jubilé de l’an 1300 promulgué par le Pape Boniface VIII pour célébrer l’anniversaire de l’Incarnation. Depuis lors tous les 25 ans s’ouvre une année sainte à Rome. La tradition s’enracine dans l’institution des jubilés en Israël. On lit dans le livre du lévitique que tous les sept semaines d’années s’ouvre une année de jubilé, pendant laquelle les terres mises en gage sont rendues à leur propriétaire, les dettes sont remises, les esclaves libérés. Pendant l’année sainte il s’agissait d’exprimer en acte et en parole l’œuvre de grâce que le Seigneur accompli pour apporter le salut à son peuple : remettre la dette de son péché, apporter la libération de ses esclavage, lui redonner la joie de louer son Seigneur.

Jésus se réfère au jubilé en Israël lorsque, dans la synagogue de Nazareth, il lit dans le livre d’Isaïe :

« Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le cœur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur »

Dans la tradition ecclésiale des années saintes une porte spéciale est ouverte dans les quatre basiliques majeures à Rome. Ces portes saintes symbolisent l’accueil dans la maison de Dieu pour y recevoir le pardon des péchés, la remise des pénitences, et rendre grâce dans l’Eucharistie. Toute démarche de pèlerinage s’achève par le franchissement d’une porte sainte accompagnée de la demande de conversion. Selon la volonté du pape François il sera possible de franchir une porte sainte dans chaque diocèse. Aussi tous pourront effectuer la démarche de conversion et d’action de grâce en se rendant dans l’église désignée. Une année sainte nous est donnée pour nous convertir et rendre grâce pour les miséricordes de Dieu.

Chronique de Mgr Denis Jachiet

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse