L’Église
Catholique
À Paris

"À l’ami qui a perdu la foi " : la chronique hebdo #4 de Mgr Jachiet

« La foi n’est pas un objet qu’on collectionne et qu’on range dans un tiroir. On ne peut pas se contenter de dire je l’ai gardée dans un coin, ou bien je l’ai égarée… »

À écouter : « A l’ami qui a perdu la foi »

« La foi n’est pas un objet qu’on collectionne et qu’on range dans un tiroir. On ne peut pas se contenter de dire je l’ai gardée dans un coin, ou bien je l’ai égarée… La foi c’est un don vivant qu’on a reçu, comme une semence qui a été plantée au fond du cœur, à l’intime. »

« Toi qui es croyant, me dit mon ami qui a perdu la foi, peux-tu me dire ce que c’est qu’avoir la foi pour toi ? Moi aussi je crois qu’il y a un Dieu, mais enfin tout ce que j’ai appris au catéchisme, c’est des contes pour enfants ! Adam et Eve, l’Arche de Noé, la Résurrection, le paradis et l’enfer : comment un homme raisonnable peut-il au XXIe siècle croire encore à tout ça ! »

A cet ami, je réponds : ce que tu jettes aujourd’hui aux orties comme de belles histoires t’a peut-être jadis aidé à grandir et à regarder le monde et la vie comme un merveilleux cadeau de Dieu dont nous sommes sur terre pour en tirer le meilleur. Si tout cela te paraît aujourd’hui babillage d’enfants, c’est que tu l’as laissé de côté, sans plus y réfléchir, ni t’y intéresser. Alors que tu cultivais ton intelligence et développais des connaissances dans pleins d’autres domaines, tu as laissé tomber ta foi. Au fond, ta foi c’est comme les habits que tu portais à huit ans : tu ne rentres plus dedans !

La foi n’est pas un objet qu’on collectionne et qu’on range dans un tiroir. On ne peut pas se contenter de dire je l’ai gardée dans un coin, ou bien je l’ai égarée… La foi c’est un don vivant qu’on a reçu, comme une semence qui a été plantée au fond du cœur, à l’intime.

Si on a arrêté d’arroser la pousse, de la faire vivre par la prière, la formation et l’expérience de vie chrétienne, elle s’est rabougrie, atrophiée. Elle a disparu derrière tant d’autres expériences humaines, tant de centres d’intérêt. Elle n’a pas pu se développer dans l’intelligence et la culture qui sont les tiennes aujourd’hui.
Retrouver le chemin de foi te demande de l’humilité. Il faut accepter de recevoir d’un autre, de se laisser conduire, d’abandonner une certaine assurance appuyée sur des affirmations qui ont pu t’arranger, te rassurer. Revenir à la foi ne te demande pas de démissionner de ton intelligence d’adulte mais d’entrer dans une recherche. C’est une aventure nouvelle où chaque parole de la Bible, chaque récit ancien et nouveau pourra t’apporter son éclairage pour arriver à reconnaître la présence vivante de Jésus à ton côté, sur ta route.

Chroniques “Annoncer l’Évangile au quotidien” de Mgr Denis Jachiet

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse