À mettre sous le sapin !

Pour Noël, pourquoi ne pas offrir un livre inspiré ? Un livre propose toujours une ouverture, une découverte, le partage d’un enthousiasme. C’est un gage d’amitié. Nous avons sélectionné pour vous une série d’ouvrages et un DVD qui ont marqué la rentrée.

Par Jean-François Rod, diacre à St-Roch (1er)

Même si vous croyez bien connaître ce peintre au point de le trouver un peu rebattu, et surtout si vous craignez une certaine mièvrerie, ouvrez ce livre d’un maître. Le nom de « Fra Angelico » qu’on lui a donné après sa mort ne lui rend pas toujours service. Il fut d’abord Guido di Piero et un peintre reconnu avant de devenir le dominicain Fra Giovanni. C’est parce qu’il est un très grand peintre que ce Frère prêcheur incarne sa démarche spirituelle dans la beauté. Cette réédition du Maître de l’Annonciation et de Au seuil de l’invisible est une magnifique opportunité.
Fra Angelico – L’invisible dans le visible
Michel Feuillet, Mame, 220 p., 35€.

Offrir une BD de qualité à un jeune n’est pas une solution de facilité ou un pis-aller. C’est choisir un genre littéraire qui l’attire et se donner toutes les chances de faire lire le message que l’on veut transmettre. Surtout quand il s’agit de cet album hors du commun, une magnifique réussite qui suscite l’admiration. La scénariste, rédactrice en chef de Filotéo et Pomme d’Api Soleil, réfléchit depuis quinze ans à la transmission de la foi et cela se voit ! Le talent, le soin et la profondeur de ce travail font entrer dans le mystère. Pour les 9-11 ans normalement, mais dès avant si on raconte, et bien après si l’on veut, car cette BD n’a rien d’enfantin.
Jésus en BD – Le récit d’une bonne nouvelle
Bénédicte Jeancourt-Galignani, Li-An, Laurence Croix, Bayard, 110 p., 19,90€.

Ce jeune prêtre orthodoxe est né en 1981 au fin fond du Caucase dans un sovkhose soviétique archaïque, coupé de tout sauf d’émerveillement et de soif de lecture – il lit les écrivains français avec tant d’émotion qu’il est sûr d’être français ! Il faut se rendre dans un autre village pour lui dénicher un évangile chez les « vieux-croyants ». Il le lit et décide de consacrer sa vie au Christ. Le récit qu’il fait de son parcours va vous le rendre immédiatement attachant, tant son rayonnement éclate de simplicité, d’admiration et de ferveur. Le témoignage spirituel de ce « pèlerin russe » est une révélation.
Comme l’éclair part de l’Orient
Alexandre Siniakov, Salvator, 200 p., 18,90€.

Vous n’imaginez pas tout ce que vous allez trouver dans ce livre pour orienter votre propre existence. On croit tout savoir de cette vieille histoire, en général pour l’évacuer aussitôt. Or, vous rappelez-vous qu’Abraham a rencontré Pharaon (avant Moïse) et qu’il lui a menti en présentant la belle Sara comme sa sœur pour attirer les faveurs du prince ? C’est Pharaon qui lui enseigne la valeur de la vérité. Vous souvenez-vous que Sara fait porter à son esclave un fils pour son mari, avant de la chasser ? À Mambré, sanctuaire de la ville d’Hébron, comment Abraham accueille-t-il les trois étrangers, marquant ainsi le lien entre l’accueil de l’autre et la fécondité ? Un grand livre spirituel, passionnant et fécond.
La saga d’Abraham
Bruno Régent, Fidélité, 240 p., 19,50 €.

Bakhita, petite fille soudanaise, fut enlevée et vendue comme esclave à l’âge de 7 ans. Après les souffrances de l’arrachement (elle ne se souviendra jamais de son vrai prénom !) et les violences de ses maîtres successifs, elle est rachetée par un Italien. Au long d’un dur parcours, elle devient chrétienne, novice, religieuse vénérée. Jean-Paul II la canonise en 2000... Cette vie exceptionnelle est magnifiquement servie par le roman de Véronique Olmi. Une écriture forte, sensible, puissante. Un livre arrivé souvent deuxième aux derniers votes des prix littéraires de l’automne et qui aurait mérité la couronne.
Bakhita
Véronique Olmi, Albin Michel, 460 p., 22,90€.

Une grande synthèse inédite qui s’impose tout de suite comme une référence : tout ce qu’on peut savoir sur la vie et le message de Jésus à partir de l’histoire et de l’étude des textes. Soixante-dix spécialistes internationaux proposent un récit précis, complet et assuré. Des articles de fond en suivant la narration de Luc ; des éclairages sur des points épineux ; des contrepoints proposant d’autres regards, en particulier juifs ; des cartes blanches d’écrivains ; sans oublier une iconographie commentée, souvent inattendue. Ce n’est pas la confession de foi au Christ. Mais ce travail soutenu présentant à tous la figure authentique de Jésus en prépare vraiment le chemin.
Jésus – L’encyclopédie
Joseph Doré, Christine Pedotti, Albin Michel, 840 p., 49 €.

Ce film est un extraordinaire moment d’émotion et une bouleversante leçon de vie. Ce sont des enfants gravement malades, mais le film montre de façon éclatante que la vie est la plus forte. Ils ne sont pas inconscients de leur sort, ils expriment leur peine avec authenticité. On pourrait craindre le larmoyant, on voit tout le contraire ; on pourrait redouter que ce soit trop dur, on sort réconforté. L’auteur de Deux petits pas sur le sable mouillé brosse ici cinq portraits que vous n’oublierez pas. Ce film est un plaidoyer formidable pour qu’on ne prive pas ces enfants de leur vitalité, de leurs rires, de leur amitié, de la tendresse, alors que notre société est si souvent tentée de désespérer devant l’inéluctable.
Et les mistrals gagnants
Anne-Dauphine Julliand, DVD, Nour films, 19,99€.

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse