Accord historique entre l’Église d’Angleterre et l’Église d’Écosse par Jacques Berset

L’Église anglicane d’Angleterre et l’Église nationale d’Écosse, de tradition presbytérienne, ont signé à la veille de Noël un « accord historique » visant à renforcer les liens entre les deux régions du Royaume-Uni et à travailler davantage en commun notamment sur les questions sociales.

L’Église anglicane d’Angleterre et l’Église nationale d’Écosse, de tradition presbytérienne, ont signé à la veille de Noël un « accord historique » visant à renforcer les liens entre les deux régions du Royaume-Uni et à travailler davantage en commun notamment sur les questions sociales.

L’accord, appelé The Columba Declaration, doit être présenté au synode de l’Église d’Angleterre en février prochain et à l’assemblée générale de l’Église d’Écosse en mai. Il reconnaît la forte relation œcuménique qui existe déjà entre les deux Églises et va encourager et soutenir de nouvelles initiatives communes, selon un communiqué.

D’autres Églises invitées à participer au travail œcuménique commun
L’Église d’Angleterre et l’Église d’Écosse échangent déjà sur de nombreuses questions, comme l’aide aux réfugiés ou la lutte contre la pauvreté. Cette année, les deux Églises ont mis sur pied l’Union du Crédit Mutuel en tant que réponse aux préoccupations des familles à faible revenu qui ont des difficultés à avoir accès aux services bancaires et aux prêts à faible coût.
Le rapport souligne que le travail œcuménique commun devrait également inclure d’autres Églises, en particulier l’Église épiscopale d’Écosse et l’Église réformée unie.

À un moment particulièrement critique pour l’existence du Royaume-Uni,cette Déclaration affirme et renforce leur relation « à un moment particulièrement critique pour l’existence du Royaume-Uni », ajoutent les deux Églises en faisant référence aux référendums sur l’indépendance de l’Ecosse, organisé en 2014, et sur l’appartenance à l’Union européenne, qui doit avoir lieu avant fin 2017. Elle doit aussi permettre aux pasteurs des deux Églises d’officier indifféremment dans leurs lieux de culte.

Qualifiée d’historique par les responsables des deux Églises, la Déclaration présente un caractère symbolique fort alors que toutes deux issues de la Réforme, avec des évolutions différentes, se sont par le passé violemment affrontées. Des affrontements qui ont même conduit à une guerre civile au XVIIe siècle. « C’est pratiquement inimaginable dans notre monde aujourd’hui sécularisé, mais la division entre anglicanisme et presbytérianisme a constitué l’un des épisodes les plus meurtriers de l’histoire britannique », soulignait le 24 décembre 2015 le quotidien britannique The Daily Telegraph.
(cath.ch-apic/radvat/churchofengland/be)
Source : cath-ch

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse