L’Église
Catholique
À Paris

Affronter le regard des autres

Chronique de Mgr Renauld de Dinechin, évêque auxiliaire de Paris : « Face au regard des autres, la tentation est de fuir et d’échapper à leur regard. Mais surtout, la tentation, c’est de fuir le regard du Christ : c’est d’échapper à la vérité de ma vie. Le chemin c’est oser la vérité devant le Christ car la vérité rend libre et conduit vers la lumière. »

Chronique de Mgr de Dinechin, Affronter le regard des autres

- Réécouter les émissions sur Radio Notre Dame

Chronique Affronter le regard des autres :

Affronter le regard des autres. Souvent des jeunes abordent leur difficulté à assumer le regard des autres. Une collégienne m’écrivait : « A ceux qui ne connaissent pas la foi, j’aimerais partager ce sentiment d’appartenance à une même famille. Mais je n’ose pas témoigner…, toujours à cause du regard des autres [1] ». Puissance du regard des autres. Ou plutôt importance excessive accordée au jugement des autres. Comment supporter le regard des autres ? Comment assumer le jugement des autres ? Une question qui mobilise beaucoup d’énergie, parfois sans grand résultat.

Une scène de l’Évangile offre un flash saisissant. Jésus est à table en compagnie de pharisiens. Des gens biens. La porte s’ouvre ; entre une femme publiquement connue comme une pécheresse. Elle pourrait demeurer figée à la porte en voyant tous les regards se pointer sur elle, comme autant de regard accusateurs. Non. Elle traverse toute la pièce jusqu’à Jésus et tombe à ses pieds pour les baigner de ses larmes. Elle a donc affronté les regards réprobateurs. Qui lui a donné cette audace ? Jésus. Jésus seul. Car lui aussi la regardait et son regard de pardon a plus de puissance que tous les regards accusateurs réunis ! Voilà le miracle. Le regard de Jésus s’est posé sur cette femme et l’a libérée. Elle est libre. Elle ose. Elle affronte le regard des pharisiens. Elle avance vers son Sauveur.

Voilà la force du regard du Christ. Comme il l’avait fait pour le jeune homme riche et pour Pierre, Jésus pose sur elle son regard, et il l’aime. « N’aie pas peur, laisse-toi regarder par le Christ. Laisse-toi regard car il t’aime ». Si tu redoutes la force du regard des autres, place-toi sous le puissant regard du Christ. Mais, ajouterais-je : ose-t’en remettre à son jugement. Fais la vérité devant Lui. « Si tu ne te laisses pas juger par Lui, c’est toi-même qui te condamneras [2] »… Si tu ne te laisses pas juger par Lui, c’est toi-même qui te condamneras !

Face au regard des autres, la tentation, c’est de fuir. D’échapper à leur regard. Mais surtout, la tentation, c’est de fuir le regard du Christ. C’est d’échapper à la vérité de ma vie. Face au regard des autres, le chemin c’est d’oser la vérité devant le Christ. Car la vérité rend libre. La vérité conduit vers la lumière.

[1Céline, 15 ans.

[2Maurice Blondel.

Culture de l’appel : Chronique audio de Mgr de Dinechin

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse