Appel du cardinal André Vingt-Trois à s’associer à la journée de jeûne et de prière pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient, et dans le monde entier

7 septembre 2013

Le diocèse de Paris s’unira à la démarche du Pape par une veillée de prière et de jeûne à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre le samedi 7 septembre 2013 de 19h à 22h.

La situation dramatique de la Syrie, les combats sanglants qui détruisent sa population, la situation préoccupante des communautés chrétiennes ne cessent de s’aggraver.

Le Pape François a lancé ce dimanche un nouvel appel à la paix à l’occasion de l’Angélus. Il invite les chrétiens et tous les hommes de bonne volonté à une démarche de jeûne et de pénitence pour la paix.

Pour répondre à l’invitation du Saint Père, je demande à la communauté chrétienne de prier et j’appelle ceux qui le peuvent au jeûne décidé par le Pape François.

Le diocèse de Paris s’unira à la démarche du Pape par une veillée de prière et de jeûne à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre le samedi 7 septembre de 19h à 22h.

Nous demeurons unis par la supplication pour la paix en Syrie et partout dans le monde.

+André cardinal VINGT-TROIS
Archevêque de Paris


Message lu lors de la veillée au Sacré-Cœur de Montmartre

Frères et Sœurs,

La situation dramatique de la Syrie, les combats sanglants qui détruisent sa population, la situation préoccupante des communautés chrétiennes n’ont cessé de s’aggraver ces dernières semaines. Le Pape François a lancé dimanche un nouvel appel à la paix à l’occasion de l’Angélus. Il a invité les chrétiens et tous les hommes de bonne volonté à une démarche de jeûne et de pénitence pour la paix.
En réponse à cet appel, j’ai demandé aux paroisses de Paris d’organiser une démarche particulière, chacune dans le cadre de la messe anticipée du dimanche, en communion avec la démarche du pape. Cette veillée de prière à la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre est donc pour le diocèse de Paris un moyen d’être en communion avec ce que le pape vit actuellement sur la place Saint-Pierre.
Participant au Pardon de Notre-Dame du Folgoët en Bretagne, j’ai demandé à Mgr de Moulins-Beaufort d’ouvrir ce temps de prière et à Mgr de Dinechin de le conclure par la célébration de la messe à 22h.

Ce soir nous sommes invités à comprendre que les résistances empêchant de faire progresser des solutions négociées sont aussi des résistances qui relèvent de la dureté des cœurs. On ne pourra trouver de solution politique pacifique sans un changement intérieur profond, non seulement des protagonistes sur place, mais aussi de tous ceux qui sont concernés par la situation. C’est ce que nous pourrons demander dans notre prière en nous appuyant sur la force de Dieu.

+ André cardinal VINGT-TROIS
Archevêque de Paris

- Lire le message du Saint Père.
- En savoir plus sur la veillée de prière au Sacré-Cœur de Montmartre.

Interventions

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse