L’Église
Catholique
À Paris

Après‐midi et soirée missionnaire autour des 1600 ans de la naissance de sainte Geneviève

Distribution de petits pains, illumination aux chandelles de l’église, concert dans l’église.

Infos
25 janvier à 17h

Notre-Dame de Clignancourt, église 2 place jules joffrin paris 75018 Paris

Programme

  • 17h : Rendez-vous dans l’église de tous les participants.
  • 17h30-19h30 : distribution des petits pains dans le quartier, avec le groupe « sacerdoce royal »
  • 18h30-22h : illumination intérieure de l’église
  • 19h30-21h30 : animation dans l’église par les chorales de Sacerdoce Royal et de Macadam (chorale de chanteurs professionnels et de personnes de la rue)
  • 21h30-22h : animation méditative dans l’église

Une belle année : l’année sainte Geneviève


Ce 3 janvier, en la Solennité de sainte Geneviève, nous sommes entrés dans une année jubilaire qui marquera les 1600 ans de la naissance de la sainte patronne de notre diocèse et de notre ville de Paris. L’archevêque de Paris a voulu que différentes célébrations ponctuent cette année. Geneviève a vécu au 5ème siècle, au temps de Lutèce, d’Attila, de sainte Clotilde et de Clovis, des évêques saint Germain d’Auxerre et saint Rémi de Reims. Elle fut une femme forte, consacrée à la fois au Seigneur et au service de ses frères, femme de prière d’abord et femme d’action inséparablement. Sainte Geneviève a traversé souvent ce qui est devenu notre quartier, puisque nous nous trouvons sur le chemin allant de Montmartre à l’ancienne commune de la Chapelle. En effet, La Chapelle, anciennement Chapelle Saint Denis, est le lieu où Geneviève avait fait édifier une basilique en l’honneur de saint Denis. Et à Montmartre, Geneviève avait inauguré le pèlerinage au martyrium, lieu présumé du martyr de saint Denis et de ses compagnons. Peut-être est-ce ces passages de sainte Geneviève qui ont conduit, au début du XXe siècle, à donner son nom à la nouvelle paroisse constituée au lieu-dit des Grandes Carrières… ?

Le samedi 25 janvier prochain, toutes les églises de Paris seront illuminées intérieurement avec des bougies, en souvenir des cierges que portaient Geneviève et ses compagnes en se rendant à La-Chapelle-Saint-Denis, et qui miraculeusement ne s’éteignaient jamais, ce qui les rassurait pour traverser ces parages sombres et dangereux. De plus, durant cet après-midi du 25 janvier, nous pourrons distribuer des petits pains aux parisiens, en souvenir des pains que Geneviève donna à la population de Paris affamée par le siège de l’armée franque, pains fabriqués avec le blé qu’elle avait réussi à faire venir par bateaux d’Arcis-sur-Aube.

Notre paroisse sera tout naturellement associée à cette mission. Sur la proposition de Mgr Benoist de Sinety, deux groupes viendront nous aider pour cela : « Sacerdoce royal », un groupe missionnaire créé en Côte d’Ivoire en 2010 qui nous aidera pour la distribution des petits pains durant l’après-midi et pour l’animation de l’église le soir ; et « La Chorale Macadam », une chorale qui mêle des professionnels du chant et des personnes de la rue.

Ce petit événement de la fin du mois de janvier peut être l’image des voeux que nous formons pour cette nouvelle année : que notre communauté chrétienne puisse porter et diffuser la joyeuse lumière et la substantielle nourriture du Christ tout autour de nous.

Sainte année, avec Geneviève, la femme forte, la femme de prière et d’action !

Père Stéphane Duteurtre, curé

https://www.paris.catholique.fr/-sainte-genevieve-2020-.html

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse