Assemblée de la Fédération Protestante de France

Extraits du rapport annuel de 2019 de la Fédération protestante de France, au sujet des activités œcuméniques des protestants, du point de vue du Président de la FPF, et de celui des responsables du Service des relations avec les Eglises chrétiennes

Extrait du message du Président François Clavairoly, sur l’Œcuménisme

…Après le calme, et cela est évidemment lié, la confiance. Ici, trois cercles sont concernés, celui de l’œcuménisme, de l’international et de l’interreligieux. L’œcuménisme qui se fonde dans le goût de l’autre et l’appel du Christ à reconnaitre cet autre dans la confiance, est une donnée incontournable de l’engagement fédératif, inscrit dans la charte. Tout le travail de réflexion mené autour de la thématique de la communion ces dernières années, développé notamment dans le document rédigé sous la direction de Valérie Duval-Poujol et Christian Krieger, « Un nouvel élan… [1] » , trouve ici sa justification.

Issus de différentes sensibilités, orientés par diverses théologies, arrimés à différents courants de doctrines, nous faisons l’acte de foi de nous donner inlassablement rendez-vous pour nos lendemains, dans la diversité protestante, et je veux citer les mots du pasteur baptiste Martin Luther King, qui concluent ce document : « La foi peut donner le courage de faire face aux incertitudes du futur ». Il me faut sur ce terrain de l’œcuménisme, rappeler les rendez-vous du CECEF avec les représentants de toutes les confessions chrétiennes, et, à la frontière de l’interreligieux, citer la déclaration fraternelle du protestantisme au judaïsme [2] , deux traditions de foi si différentes mais si proches, dont la rédaction, là encore, n’est pas sans dette à l’égard de la plume de Christian Krieger, président de l’EPRAL désormais président de la Conférence des Églises européennes. Au moment d’un renouvellement du conseil, au moment où l’on peut jeter sans trop de nostalgie mais avec une vraie reconnaissance, un regard apaisé sur les six années passées, je veux ici saluer le travail qu’il a accompli comme vice-président aux côtés de l’autre vice-présidente Christiane Enamé, que je salue également, et ses précieux conseils et lui dire ma reconnaissance. Par lui, les Églises membres de la KEK et la FPF qui y est associée, seront désormais encouragées à vivre encore plus et encore mieux ces liens européens, nous en avons déjà parlé. Mais l’international déborde largement l’Europe, évidemment, et du Liban au Congo, de Madagascar au Maroc ou à la Corée, la FPF veut humblement vivre les bienfaits de tous ces liens et de tous ces défis liés à l’Église universelle, des liens portés, développés et nourris par chacune de vos Églises, des liens parfois récents, parfois anciens tels que le Défap, Service protestant de mission, porté par l’Epudf, l’Uepal et l’Unepref, en particulier, a su les enrichir et les fortifier, et dont l’expertise en matière de relations internationales et de mission encourage chacun à en poursuivre cette vocation universelle d’un christianisme au service du monde.

L’interreligieux, enfin, nous aura appris ces dernières années combien nos relations avec les différents cultes sont importantes pour la construction d’une société de confiance. Au plan local ou régional, chaque Église de la FPF est reliée, en contact, en projet, d’une façon ou d’une autre, avec tel ou tel culte et cette richesse du réseau interconfessionnel est un bien précieux qu’il faut savoir entretenir et faire croitre. Au plan national, la Conférence des responsables de culte (CRCF) s’est retrouvée pour des échanges et des discussions à plusieurs reprises, pour sa part, et ses communicants ont même entrepris de travailler ensemble et de se coordonner. Outre les rencontres régulières avec les autorités, la réflexion sur la question liée au projet de modification de certaines dispositions de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Églises et de l’État et dont la commission Droit et Liberté religieuse de la FPF, présidée par Monsieur Jean-Daniel Roque, examine attentivement les conséquences et prépare les termes d’une position de la FPF, celle de l’organisation de l’islam qui lui est corollaire et que certains, là encore, veulent rêver [3] mais surtout du côté musulman, celle de l’engagement sur la question de la justice climatique dont la commission Climat de la FPF, nourrie de façon substantielle par la thèse de doctorat de Martin Kopp ont su révéler les enjeux [4] , cette Conférence des responsables de culte devient un lieu symbolique révélant que « le fait religieux » ne peut être oublié comme dimension anthropologique et sociale par quiconque veut comprendre ce qui advient dans une société comme la nôtre. … Nous savons que nous devons attacher au moins quelque crédit à nos credo respectifs, nous savons que nous devons être confiants sous peine de remplacer le dialogue par le défi. Nous savons enfin que nous devons sans cesse reformuler la foi chrétienne pour qu’elle parle à ceux qui la reçoivent et qu’elle questionne vivement ceux qui l’écoutent.

Le dialogue interreligieux dans lequel bon nombre d’entre nous sont un peu mal à l’aise, en est à ses débuts, en vérité. Et comme aux débuts du dialogue œcuménique il y a presque cent ans, chacun éprouve cependant ce curieux sentiment que ces premiers pas sont nécessaires, sans pour autant connaitre le chemin ni même encore la méthode et encore moins la destination. Le protestantisme, dans ce dialogue entre les religions, peut être humblement une parole qui appelle à rester à portée de voix les uns des autres, un geste de facilitation à la rencontre, un signe de confiance entre les personnes et les communautés, au service de la société tout entière faite de croyants et d’incroyants. La commission Judaïsme qui a organisé un colloque remarquable sur les paroles croisées de nos deux confessions, nous a appris à nous laisser dépayser et à recadrer nos propos, en tenant vraiment compte de l’autre différent afin de mieux le comprendre, afin de mieux nous comprendre nous-mêmes. Et la commission des Relations avec l’islam, de même, a réussi un bel exploit en faisant en sorte que dans un temple protestant la danse d’un derviche tourneur s’harmonise avec le chœur chantant de psaumes réformés, et surtout que les présentations de nos textes fondateurs amènent chacun à sa source et ouvrent à l’effort toujours risqué mais indispensable de l’interprétation. Puis-je remercier d’ores et déjà le président de cette commission, le professeur Philippe Gaudin, qui aura ouvert la voie sur des sujets pratiques et symboliques, et qui laisse à son successeur une équipe motivée au moment de son départ sur d’autres travaux et d’autres champs de réflexion et d’action.
Merci !

Extraits du Rapport annuel 2018 de la Fédération protestante de France, sur les activités du service des relations avec les Églises chrétiennes

…Principaux événements pour le service en 2018
Le colloque de l’ISEO en mars, qui, à l’occasion de son jubilé, a eu pour thème « nouveaux territoires de l’œcuménisme : déplacements depuis 50 ans et appels pour l’avenir » en présence du Cardinal Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Le Forum Chrétien Mondial à Bogota en Colombie en avril avec la participation d’une délégation œcuménique française, dont les pasteurs Anne-Laure Danet, Pierre Blanzat (membre de la commission SREC) et Daniel Thévenet, en vue de la préparation du forum chrétien francophone européen. La célébration œcuménique à l’occasion des 50 ans de la communauté de Sant Egidio le 24 mai.

La retraite œcuménique de la transfiguration en août à Pomeyrol avec la participation comme intervenante d’Anne-Laure Danet, sur le thème du pardon.
Le temps de la création en septembre qui a été l’occasion pour le service de poursuivre la dynamique du label Église verte dans les paroisses. Le Forum chrétien francophone européen à Lyon du 28 au 31 octobre a réuni plus de 200 participants représentant une large diversité d’Églises habituées ou non au dialogue œcuménique. Ce forum s’inscrit dans la lignée du Forum Chrétien Mondial dont l’objectif est de favoriser la rencontre entre chrétiens de confessions et de dénominations différentes. Les 4 jours à Lyon ont permis d’élargir nos regards sur les Églises et de nous reconnaître frères et sœurs en Christ, en vue d’un témoignage commun.
Les deux jours de colloque de Perspectives Missionnaires en novembre, sur le thème « les Églises aux prises avec les replis identitaires et culturels. Pourquoi sortir de l’entre-soi ? », en partenariat avec la FPF, le Defap, la CEVAA et le DM-échange et mission. Il a accueilli plus de 70 participants.

Dossiers
Les dialogues théologiques Le comité mixte catholique-luthéro-réformé a terminé son travail sur les mariages mixtes, sortie du document en janvier 2019. Le comité mixte baptiste-catholique poursuit son travail sur les questions d’éthique et actuellement sur la notion de guerre juste. Dans le cadre des accords de Reuilly, une rencontre a eu lieu à Lyon en mars entre responsables d’Églises (EPUdF, UEPAL et Anglicans) pour mettre en place des pistes concrètes de rapprochements entre communautés (cultes et témoignages communs). Le groupe de suivi poursuit son travail sur l’interchangeabilité des ministères.

Le conseil d’Églises chrétiennes en France Le CECEF est un lieu de rencontre, d’échange de nouvelles, de déclaration pour faire entendre la voix des Églises dans l’espace public à l’occasion d’événements particuliers (comme par exemple au moment des attentats), et de réflexion théologique (il travaille actuellement sur la vision de l’unité dans chaque confession). À la demande du conseil d’Unité chrétienne, la préparation de la semaine de prière pour l’Unité des chrétiens sera, à partir de 2020, sous la responsabilité du CECEF. Le numéro d’octobre 2019 de la revue Unité des chrétiens y sera consacré, du matériel (affiche, livret, etc.) sera disponible pour les paroisses, des outils d’animation (pour les enfants, les jeunes, des journées intergénérationnelles, etc.) élaborés par les équipes régionales œcuméniques, les services des Églises, etc. seront proposés sur le site unitedeschretiens.fr, à partir d’un onglet dédié à la semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens. La revue Unité des Chrétiens a été retravaillée dans sa présentation et son contenu pour être plus accessible au plus grand nombre, sans perdre sa densité de réflexion théologique.
Appliquez-vous à garder l’unité de l’esprit par le lien de la paix ! Éphésiens 4, 3

Les actions de la commission d’accompagnement du service en 2018
Mireille Boissonnat (UEEL) a accepté la présidence de la commission, assumée depuis une dizaine d’années par Valérie Duval-Poujol. La commission s’est réunie trois fois dans l’année. Initiée par Jane Stranz à la demande du CECEF, l’exposition Du conflit à la communion a été réalisée par une toute petite équipe (dont Mireille Boissonnat). Disponible pour les paroisses, elle a circulé et a été l’occasion d’organiser des rencontres spécifiques sur le sujet. La commission a révisé le document Passages pour une nouvelle édition. Les grands axes d’action pour 2019
Le service cherche à :
- renforcer les liens entre les Églises, notamment dans la mise en place d’équipes régionales œcuméniques, quand elles n’existent pas, ou un soutien des équipes par des visites régulières d’Anne-Laure Danet et de son homologue catholique. Il organisera en lien avec les délégués à l’œcuménisme catholique, orthodoxe et anglican, un forum œcuménique en octobre 2019.
- soutenir l’impulsion donnée au Forum chrétien francophone européen dans les régions en lien avec les équipes régionales œcuméniques.
- valoriser des offres de formation œcuménique telles que celles proposées par l’ISEO ou le centre Sèvres à Paris, les sessions du centre œcuménique à Strasbourg, etc.
- donner des nouvelles régulières sur l’actualité œcuménique à partir d’une newsletter trimestrielle.

Perspectives 2019
Le 12 octobre 2019 à Paris, un grand rendez-vous : le forum œcuménique organisé en partenariat avec les responsables des délégués à l’œcuménisme catholique, orthodoxe et anglican, rassemblant des délégués des différentes Églises au sein du protestantisme, les membres des équipes régionales œcuméniques, etc. sur le thème de l’engagement chrétien et citoyen dans un monde où les populismes menacent les démocraties.
Pasteure Anne-Laure Danet, Mireille Boissonat (UEEL)
Source : protestant.org janvier 2019

[1Ed. Olivétan, 2017

[2Déclaration fraternelle du protestantisme au judaïsme français, éd. Olivétan, 2019

[3L’islam, une religion française, H.El Karaoui, Gallimard, 2018, p.277

[4Croître en Dieu ? La théologie protestante interrogée par la décroissance selon Serge Latouche. M. Kopp, thèse de doctorat, Université de Strasbourg, 2018

Documents

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse