Autres rites pour les morts

L’eau
L’eau est un rappel du baptême. Au jour du baptême, le chrétien est plongé dans l’eau ou reçoit de l’eau sur la tête. L’eau signifie la vie nouvelle dans laquelle il entre en étant uni au Christ. Elle annonce que, tout au long de sa vie, le chrétien suivra le Christ qui passe par la mort et la résurrection. Au jour du décès, l’eau signifie que désormais le défunt peut suivre le Christ dans une nouvelle naissance, celle de la vie éternelle.
La célébration des obsèques s’achève avec le geste de l’eau : tous les participants qui le souhaitent peuvent bénir le cercueil en faisant le signe de la croix avec l’eau bénite. Ce geste peut aussi être fait lors d’autres prières autour du défunt.

La croix
La croix est le rappel de la mort du Christ. Quand nous accompagnons un défunt, la croix nous rappelle que Dieu ne veut pas laisser l’homme seul face au mystère de la mort. En la personne de Jésus, il est venu lui-même pour affronter les puissances de la mort et nous en délivrer. Le chrétien peut vivre la mort en s’unissant au Christ et ainsi avoir l’espérance de suivre le Christ aussi dans la résurrection.
Sur le cercueil du défunt, on dispose une croix pour rappeler cette espérance de la résurrection en Jésus-Christ. Pendant les célébrations autour du défunt, une croix est placée à proximité de lui. Le tombeau comporte également une croix.

Le cierge pascal
Le cierge pascal est le cierge qui a été allumé pour la première fois pendant la nuit de Pâques. Il est le signe de la résurrection du Christ. Ce cierge est allumé pour chaque chrétien en particulier au jour de son baptême et au jour de ses obsèques. Il signifie que le chrétien vit dans la lumière de Dieu, et cela aussi bien sur la terre que dans la vie éternelle.
Lors de la célébration des obsèques, on peut disposer autour du cercueil des cierges qui seront allumés en prenant la flamme du cierge pascal.

L’encens
L’encens signifie le respect que l’on veut manifester pour quelqu’un ou quelque chose. Il en particulier utilisé pour reconnaître la grandeur de Dieu. Encenser une personne ou un objet, c’est affirmer qu’ils sont porteurs d’une étincelle de la divinité. Au moment des obsèques, encenser le corps du défunt, c’est rappeler que le chrétien en son corps est le temple de l’Esprit, et c’est rappeler que ce corps est porteur d’une grande dignité puisqu’il est appelé à ressusciter. Quand l’encens s’adresse à Dieu, il signifie aussi la prière des hommes qui monte en présence de Dieu.
Lors de la célébration des obsèques, le célébrant fait brûler de l’encens et il encense le corps du défunt.

Le chapelet
Le chapelet est une manière de prier à la fois humble et profonde. Beaucoup de chrétiens nourrissent leur prière et leur relation avec Dieu avec le chapelet. Certains l’utilisent avec fidélité tous les jours. Dans cette prière, on se confie à l’intercession de la Vierge Marie a la fois pour le maintenant et à la fois pour l’heure de la mort.
Certaines familles ont la coutume de disposer un chapelet dans les doigts du défunt.

Une chapelle mortuaire
Si on a la possibilité d’entourer un défunt avant les obsèques, par exemple si celui-ci reste au domicile, on aménage l’endroit où il repose. On peut disposer des symboles chrétiens, croix, image, bible, on peut disposer un bénitier avec de l’eau bénite.

Le passage par l’église
La célébration des obsèques a lieu normalement avec le cercueil dans une église. Pour une dernière fois, le défunt entre dans l’église. Cette entrée rappelle la première fois que le chrétien y a été accueilli, c’est-à-dire au jour de son baptême. Elle signifie aussi que, si son corps entre une dernière fois dans une église de la terre, c’est qu’il est invité désormais à entrer dans l’église du ciel pour l’éternité.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse