Une sculpture de Bambina Maria

Elle dormait dans les réserves de l’archevêché, la statue de Marie bébé.

C’est la reproduction d’une statue miraculeuse en cire vénérée chez les sœurs de la Charité de Milan. Les couples qui ont des difficultés pour avoir des enfants viennent la prier, et sont souvent exaucés. 

La dévotion à Maria Bambina dans la ville de Milan remonte à 1007, avec la dédicace d’une église au Mystère de la nativité de Marie. Elle fut remplacée par une autre en 1251 et Innocent IV la gratifia d’une indulgence plénière le 8 septembre. Le présent Duomo de Milan est lui même dédié à la naissance de Marie par saint Charles Borromée en 1572

Le modèle primitif de la statue est une cire de Sœur Isabella Chiara Fornari réalisé en 1735 à Todi dans l’esprit franciscain. Elle fut amenée à Milan en 1738 par l’évêque Simonetta. Pendant la révolution et l’Empire, elle fit cachée par sœur Viazzoli. A sa mort, elle revint à la supérieure des sœurs de la Charité, puis fut placée dans leur Maison mère. La statue en cire, décolorée et poussiéreuse, n’était plus vénérée que par les sœurs de la communauté le 8 septembre et la semaine suivante.

Le 8 septembre 1884, sœur Joséphine Woinovich, paralysée des bras et des pieds, demande qu’on lui apporte la statue pour la nuit. Le lendemain la Mère Générale se sent inspirée de porter la statue à toutes les malades de la communauté. Une novice handicapée, Giulia Macario la prend dans ses bras, et est miraculeusement guérie. La supérieure fait placer la statue à une place d’honneur dans la chapelle. Les mois suivants deux autres sœurs sont miraculeusement guéries, ainsi que sœur Joséphine !

En 1885, les sœurs font restaurer et repeindre la statue, et la placent dans un reliquaire, ouvrant leur chapelle à la dévotion du public. Pendant la guerre, la statue est mise en sûreté. Heureusement, car le reliquaire est détruit dans un bombardement. Un nouveau reliquaire a été consacré en 1953 dans la chapelle reconstruite.

Chaque 8 septembre, les sœurs font toucher des bandes de tissus à la statue pour les remettre aux couples qui attendent un enfant. La dévotion à Maria Bambina se répandit en Italie, au Mexique, en Pologne, et même en France. Un tableau la représente dans le baptistère de Notre-Dame de Bercy, probable ex-voto d’un couple qui attendait désespérément un enfant.

Trésors et objets de curiosité

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse