Bioéthique : l’homme contre l’homme ?

Les progrès de la science et de la médecine doivent beaucoup à ceux qui ont transgressé les normes de leur époque : que serait la chirurgie sans la légalisation des greffes d’organes ou de la dissection des cadavres ?

Néanmoins, en bioéthique, certaines transgressions sont illégitimes...

Que penser par exemple de la loi d’août 2004 qui redéfinit la mort cérébrale et permet aux transplanteurs le prélèvement d’organes chez les patients décédés mais à cœur battant ? De même, l’utilisation récente de « bébés-médicaments » ne constitue-t-elle pas une forme inquiétante d’eugénisme ?

Jean-Frédéric Poisson livre une analyse critique des actes de prise en charge médicale de tous les grands moments de la vie, en plaçant au cœur de sa réflexion la notion de « personne humaine » sans quoi toutes les dérives sont possibles. Il recense différentes pratiques médicales contemporaines (la procréation médicalement assistée, l’euthanasie, le clonage...) susceptibles de mettre en péril la dignité de l’homme.

L’auteur met ainsi le lecteur face à un débat philosophique passionnant et amène chacun à s’interroger sur la place à donner à la science et à la médecine dans le monde de demain.

Par Jean-Frédéric Poisson.

Ed. : Presses de la Renaissance
Prix conseillé : 19,50€

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse