Le Bougeoir d’évêque

Le bougeoir épiscopal est une marque d’honneur réservée aux Prélats dans les offices liturgiques. Il apparaît pendant le séjour des papes en Avignon.

Objet de première nécessité dans les églises sombres, on a fait du bougeoir un insigne épiscopal en lui donnant une forme spéciale, et un emploi déterminé par les rubriques.

C’est un instrument généralement en argent avec une chandelle en cire véritable allumée même si le temps est clair. Il est muni d’un manche étroit et assez long pour que la main de l’acolyte ne soit pas trop rapprochée du livre et du visage du Prélat. Toutes les fois que le Prélat lit, il doit avoir le bougeoir prés de lui. Mais il faut tenir compte de la préséance entre les divers Prélats...

Aux offices solennels, le clerc qui porte le bougeoir peut revêtir la chape de la couleur des ornements de l’office, mais il ne doit porter ni gants ni barrette... Il se tient à gauche de l’évêque, et après avoir rempli sa fonction, il dépose le bougeoir sur la crédence.

A l’autel, il doit se placer près du missel. Il doit toujours accompagner le Porte-livre, mais il est dispensé des génuflexions. Il se place à gauche du Porte-livre. Il tient le bougeoir à la hauteur du livre qu’il éclaire, soit de la main droite, soit des deux mains en s’appuyant sur le bras gauche.
Depuis bien longtemps cet instrument n’est plus utilisé dans la liturgie. Mais quelques exemplaires dorment encore dans des sacristies. Il est important de les identifier, et de les conserver comme curiosités. 

Trésors et objets de curiosité

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse