L’Église
Catholique
À Paris

Bruno, 58 ans : « La parabole des talents a toujours résonné au fond de moi »

Il a répondu à un appel et il témoigne : Marié, père de cinq enfants et dirigeant d’une société cotée, Bruno n’a jamais cessé d’être appelé pour se mettre au service de l’Église. Il a répondu radicalement à cet appel en 2010 en s’engageant aux Chantiers du Cardinal.

« La préoccupation de faire autre chose que d’assurer ma vie familiale et professionnelle ne m’a jamais quitté. Chaque fois que j’entendais la parabole des talents, elle résonnait au fond de moi. Je me demandais, alors que j’ai beaucoup reçu, est-ce que je suis celui qui garde son talent ? Je ne trouvais pas le temps et j’étais interpellé par ceux qui répondaient à des appels. Je m’en suis ouvert à un prêtre qui m’a répondu que mon premier devoir, c’était ma vie de famille. Alors pendant toutes ces années, si je n’ai jamais dit non, j’ai tout fait pour ne pas répondre à un appel, en espérant pouvoir dire oui un jour, en espérant que la vie ne me coupe pas l’herbe sous le pied.

Et cet appel lancinant s’est révélé ces dernières années. Je me suis d’abord investi au conseil pastoral de ma paroisse. Je me souviens que c’est là que Mgr Éric de Moulins-Beaufort m’avait interpellé sur mes motivations profondes. Alors dès que mes enfants ont grandi, j’ai considéré que c’était le moment ou jamais. Je souhaitais mettre mon acquis professionnel au service d’une œuvre d’Église, faire bénéficier le monde associatif de l’appui de gens qui sont encore en activité. Je n’avais pas du tout en tête de m’occuper des Chantiers du Cardinal, mais je n’ai pas pu dire non quand on me l’a proposé. Je n’ai pas douté, à partir du moment où j’ai répondu à cet appel. Et dans les moments de découragement, je téléphone à des frères dans l’Église, et l’on se rend compte que nous ne sommes pas seuls. » • Propos recueillis par Eric de Legge

Une réponse à l’appel

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse