Catéchistes, se former en ligne et en communautés

La 2e édition du MOOC des Catéchistes, une formation en ligne éditée par le diocèse de Paris, débute le 1er octobre prochain. Après le succès de la première édition – plus de 10 000 personnes inscrites – cette deuxième édition innove. Les précisions d’Emmanuelle Bergerault, responsable de cette formation au Vicariat Enfance Adolescence.

Paris Notre-Dame – Le succès rencontré par la première édition de cette formation en ligne a largement dépassé le diocèse de Paris. Quel est le profil des personnes qui se sont inscrites l’an passé ?

JPEG - 79.3 ko
Emmanuelle Bergerault, responsable du MOOC des Catéchistes au service de la catéchèse du Vicariat Enfance Adolescence.
© Priscilia de Selve

Emmanuelle Bergerault – Parmi les 10 200 personnes inscrites en 2017, 80 % sont des femmes, entre 35 et 50 ans, pour la plupart actives. Ce qui correspond bien au profil du catéchiste tel que nous le connaissons dans nos paroisses. Parmi celles-ci, les diocèses de Paris et d’Île-de-France ne représentent qu’un tiers des inscrits, la grande majorité résidant plutôt dans le reste de la France et dans les pays francophones comme la Belgique, le Canada et une grosse partie de l’Afrique francophone. Nous avons également des personnes issues des communautés d’expatriés, notamment en Asie. Et nous avons même reçu les remerciements d’un catéchiste, résidant à Wallis et Futuna !

P. N.-D. – Pourquoi avoir lancé cette formation en ligne ?

E. B. – La formation, c’est un peu le nerf de la guerre. Sans catéchèse, pas de chrétiens. Or, aujourd’hui, les catéchistes sont un peu perdus. Pour la grande majorité, ce sont des parents qui, en inscrivant leurs enfants au caté, ont accepté de s’engager. Beaucoup se posent la question de leur légitimité, et souvent, ils ne se sentent pas accompagnés dans leur mission de catéchiste. Cette formation répond donc à deux besoins : un besoin de formation et de transmission de connaissances, et un besoin d’échange et de partage.

Selon moi, les deux sont essentiels. Les responsables ecclésiaux ont bien conscience de ce besoin de formation, mais les propositions qui sont faites au sein du diocèse, souvent, ne correspondent pas aux contraintes des catéchistes, à leurs emplois du temps. Cette formation en ligne est une des réponses possibles à ces contraintes.

Il faut également noter que nous utilisons ces cours en ligne, en les enrichissant grâce à une dimension communau¬taire, ecclésiale. Nous encourageons ainsi les responsables caté à monter des groupes, qui se réunissent régulièrement pour suivre le MOOC et faire les travaux pratiques ensemble. Nous avons également mis à disposition des formateurs une clé USB avec tout le contenu de la formation, vidéos et documents compris. Nous en avons déjà distribué près de cinq cents.

P. N.-D. – Quels sont les nouveautés de cette 2e édition, qui débute le 1er octobre ?

E. B. – Cette année, nous avons mis en place un système de parrainage, afin de permettre à un plus grand nombre de personnes de découvrir cette formation. Le MOOC, gratuit, ouvert à tous, sans prérequis ni formation préalable dure sept semaines. Inutile d’avoir suivi la première édition pour commencer celle-ci, les deux propositions étant indépendantes.

Le thème de cette année, Prier et agir d’un même coeur, reprend deux des piliers de la catéchèse, dont le but ultime, rappelons-le, est de permettre une rencontre personnelle entre l’enfant, le jeune, et le Christ. Traiter la prière et l’agir ensemble étaient une évidence car ils sont, pour nous, indissociables.

Propos recueillis par Priscilia de Selve

- Programme, intervenants, inscriptions, en savoir plus sur le Mooc#2 des catéchistes

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse