L’Église
Catholique
À Paris

Christian de Cacqueray : « En réponse à l’appel, je me suis mis au service de mon prochain souffrant »

Il n’aurait jamais imaginé travailler dans le domaine de la mort et des obsèques. Et pourtant, Christian de Cacqueray a fondé en 2002 le Service catholique des funérailles.

« Mon mariage a été profondément marqué par un deuil familial et peut-être est-ce la raison pour laquelle j’ai accepté, quelques mois après, le poste de directeur de la communication du plus grand groupe français de pompes funèbres ? Très vite, je me suis passionné pour ce travail et surtout pour les gens qui le font. Mais malgré tous mes efforts, je sentais que j’y servais davantage la quête du plus grand gain que l’homme. À tel point qu’en 1997, j’ai voulu changer de poste. Cependant, pendant la messe de clôture des JMJ à Longchamp, j’ai ressenti un appel à rester dans ce secteur. J’ai alors progressivement compris que j’étais appelé à redonner un sens chrétien au service des pompes funèbres. Par la prière, le discernement en équipe de la Communauté Vie Chrétienne (CVX) et les conseils d’un ami moine et d’un jésuite, j’ai été aidé sur ce chemin. Difficile pourtant de concrétiser un tel projet quand on a un poste à responsabilité et une famille nombreuse à nourrir. Ma rencontre fin 1999 avec Mgr Lustiger a tout bouleversé. L’intuition que je portais depuis des années, a trouvé un écho chez lui. Il m’a encouragé à aller de l’avant et nous avons fondé le premier service catholique de pompes funèbres en France. Les débuts ont été difficiles car je rencontrais de nombreuses réticences, particulièrement de la part de catholiques. Je me demandais qui j’étais pour prétendre apporter quelque chose de nouveau ? L’accompagnement spirituel a été essentiel pour me confirmer dans mon engagement. Et surtout, c’est en servant les familles endeuillées que j’ai vraiment senti que notre démarche était juste et utile. En réponse à l’appel, je me suis mis au service de mon prochain souffrant et c’est la force de l’espérance que je trouve chez lui qui m’évangélise au quotidien. »

Le site du Service catholique des funérailles

Extrait du journal Paris Notre-Dame du 19 septembre 2013.

Une réponse à l’appel

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse