Colloque : Le Concile de Florence, histoire et mémoires

Colloque international au Collège des Bernardins en partenariat avec l’Université catholique d’Ukraine et avec le Centre Sèvres.

Infos
17 mars à 9h30

De jure, le concile de Florence de 1439 qui a rétabli l’unité de l’Eglise chrétienne est incontestable. Aucune autorité dans l’Eglise, ni en Occident ni en Orient, ne peut le déclarer invalide. Seul un nouveau concile œcuménique pourrait annuler ses décisions, mais pareil concile ne s’est jamais réuni et il est improbable qu’il se réunisse un jour. Telle est la situation sur le plan juridique. De facto, en revanche, le concile de Florence n’a pas été, comme on dit, « reçu ». Ou plutôt, sa réception n’a été que partielle et est insuffisante. Au point que les Eglises orthodoxes réunies en concile en Crète en juin 2016 ont ignoré sa mémoire. On se trouve alors devant une impasse : la situation juridique oblige, mais la situation factuelle ne correspond pas au droit et le rend inapplicable dans la réalité. Pour sortir de cette impasse, et pour éviter de passer ce concile majeur de l’histoire de l’Eglise par pertes et profits, des historiens et des théologiens catholiques, protestants et orthodoxes ont décidé, à l’initiative de la Faculté de théologie du Collège des Bernardins, d’en faire, de façon œcuménique, un nouveau récit.

Programme

Samedi 17 mars 2018

9h30-10h30 : Introduction générale

Modérateur : Jacques de Longeaux, doyen de la faculté de théologie du Collège des Bernardins

  • Marie-Hélène Congourdeau, Chargée de recherche honoraire au CNRS : « Ce que nous savons du concile de Florence »
  • Antoine Arjakovsky, codirecteur du département de recherche “Politique et religions”, Collège des Bernardins : « Heurts et malheurs de la réception du concile de Florence »

10h30-10h45 : Débat

10h45-11h : Pause

11h-12h30 : Les déformations mémorielles (dans les Eglises d’Orient et d’Occident) et leurs possibles guérisons au temps présent.

Modérateur : Antoine Arjakovsky, codirecteur du département de recherche “Politique et religions”, Collège des Bernardins

  • Bernard Sesboüé, professeur au Centre Sèvres : « Les déformations mémorielles dans l’Eglise catholique romaine »
  • Dan Muresan, Maître de conférences à l’université de Rouen-Normandie : « Entre réception et déception : résonances de l’Union de Florence dans les pays orthodoxes de tradition grecque, serbe et roumaine »
  • Florent Mouchard, Maître de conférences à l’Université de Rennes : « Le Concile de Florence en Russie : des mythes historiographiques aux vicissitudes de l’Eglise moscovite (XVe s.) »

12h30-13h : Débat

13h-14h : Pause déjeuner

14h-15h30 : Quelques personnalités clefs du concile et la profondeur des débats théologiques

Modérateur : Marie-Hélène Grintchenko, professeur d’histoire de l’Eglise au Collège des Bernardins

  • Émilie Rosenblieh, Maître de conférences à l’Université de Franche-Comté, Centre Lucien Febvre :« Eugène IV au concile de Ferrare-Florence ou l’invention d’une tradition conciliaire ».
  • Père Amphilochios Miltos de la Volos academy for theological studies, Métropolie de Démétrias, Grèce : « La figure de Mgr Marc d’Ephèse »
  • Bernard Marchadier, traducteur et spécialiste de la pensée russe : « La figure de Mgr Isidore de Kiev »
  • Père Alexandre Siniakov, recteur du Séminaire orthodoxe à Epinay sous Sénart :« La relation entre Moscou et Constantinople à l’époque du concile de Florence »

15h30-15h45 : Débat

15h45-16h00 : Pause

16h00-17h30 : Les approches ecclésiologiques des pères du concile : l’authenticité des consensus trouvés

Modérateur : Père Jérôme Bascoul, délégué à l’œcuménisme du diocèse de l’Eglise catholique à Paris

  • Barbara Hallensleben, professeur de théologie à l’université de Fribourg : « Les avancées et les limites de l’ecclésiologie du concile de Florence »
  • Konstantinos Vetochnikov, Ingénieur d’études à la Bibliothèque byzantine du Collège de France : « Analyse de l’acte du Concile de Florence ».
  • Gérard Dédéyan, professeur d’histoire médiévale à l’Université de Montpellier II : « Participation et réception du concile de Florence par les Eglises non chalcédoniennes orientales »

17h30-17h45 : Débat

17h45-18h00 : Pause

18h00-19h30 : Conclusion/table ronde : Le besoin d’un récit commun du christianisme d’Orient et d’Occident au second millénaire

Modérateur : Père François Euvé, professeur au Centre Sèvres.

  • Anne-Marie Reijnen, Titulaire de la Chaire Kaïros de l’Institut catholique de Paris
  • Mgr Roland Minerath, archevêque de Dijon
  • Mgr Borys Gudziak, évêque gréco-catholique, exarque apostolique pour les ukrainiens gréco-catholiques de France, du Benelux et de Suisse et éparque de saint Vladimir-le-Grand de Paris des Byzantins-Ukrainiens
  • Mgr Jean de Charioupolis, archevêque-exarque de l’Exarchat des églises orthodoxes de tradition russe en Europe occidentale.
Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse