Comment préparer la venue du Seigneur ? Célébration de la réconciliation

L’Avent, un temps pour se convertir et de célébration du sacrement de réconciliation. Avec une lettre que Saint Paul écrit aux habitants de la ville grecque de Thessalonique, préparons-nous à demander le sacrement de réconciliation.

Nous nous préparons à recevoir le sacrement de réconciliation en méditant la parole de Dieu. Elle nous éclaire lorsque nous regardons de près nos actes, ceux qui nous rapprochent du Seigneur et ceux que nous préférerions tenir dans l’obscurité. Elle nous aide à réaliser que certains de nos actes nous éloignent des autres et du Seigneur et nous font du mal à nous-mêmes. Dieu pardonne à ceux qui se présentent devant Lui dans la confiance et la vérité.

Se préparer à recevoir le pardon de Dieu

Puis, laissons l’Esprit Saint éclairer nos cœurs et notre intelligence :

Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce [remerciez] en toute circonstance : c’est ce que Dieu attend de vous dans le Christ Jésus.

Avant d‘examiner mes actes, je remercie le Seigneur de m’aimer infiniment : «  Seigneur, je crois que je suis ton enfant bien aimé, j’ai confiance en toi.  »

- N’éteignez pas l’Esprit

Y a-t-il des moments ou je préfère ne pas écouter la petite voix de ma conscience ? C’est un choix libre de ne pas laisser l’Esprit-Saint m’éclairer. Telle chose que j’ai faite parce que j’en avais envie, y ai-je réfléchi ? Est-elle bonne pour moi, pour les autres, pour Dieu ? Je prends conscience de mes choix.

ne repoussez pas les prophètes

les prophètes de notre temps, ce sont ceux qui continuent de redire les paroles du Seigneur ; en particulier le commandement qui résume tous les autres : « tu aimeras le Seigneur de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ton intelligence et tu aimeras ton prochain comme toi-même  ». Y a-t-il eu des occasions où j’ai préféré passer avant les autres ? où j’ai répondu à une provocation ? où je n’ai pas cherché le bien pour l’autre et même à lui faire du mal ?

mais discernez [pesez] la valeur de toute chose.

Avec la force de l’Esprit Saint qui m’éclaire, je peux décider ce que propose saint Paul : Ce qui est bien, gardez-le ; éloignez-vous de tout ce qui porte la trace du mal.
Comment savoir ? Ce qui est bien rapproche de Dieu, rend libre et donne la joie dans le cœur, ce qui est mal en éloigne, enferme et nous fâche contre nous-mêmes.
Colère, égoïsme, ne pas voir … alors qu’on a besoin de moi, ne pas faire … alors que je sais bien que je devrais, faire trop de … telle ou telle chose, c’est si amusant, si prenant, mais est-ce bon pour moi ? n’ai-je pas d’autres choses à faire ? Mensonge et tricherie, tout le monde le fait ! C’est normal ? Ça ne fait pas de mal ? Crois-tu ? Comment est-ce que je me sens si cela m’arrive ? En résumé, je me pose la question : où est la vérité dans cet acte ?

Tout cela et tout ce que tu penses être contraire à l’amour, tu peux le confier au prêtre à qui tu demandes le sacrement de réconciliation.

La conclusion de Saint Paul nous prépare bien aux paroles que le prêtre prononcera pour dire que Dieu pardonne, au nom de Jésus Christ, à celui qui se présente en vérité devant Lui :

Que le Dieu de la paix lui-même vous sanctifie tout entiers, et qu’il garde parfaits et sans reproche votre esprit, votre âme et votre corps, pour la venue de notre Seigneur Jésus Christ.
Il est fidèle, le Dieu qui vous appelle : tout cela, il l’accomplira. (…)

Durant la semaine, je repense à tout cela, j’examine mes actes, j’observe ce que mon cœur ressent (de la joie ou un malaise ?), ce que mon intelligence me révèle (est-ce vrai ou faux ?) et ma conscience me dicte (est-ce bon ou mauvais ?). Je confie tout cela à Jésus sur qui je m’appuie avec confiance.

Le jour de la célébration de la réconciliation

L’évangile de saint Jean (lu le troisième dimanche de l’Avent) viendra éclairer la préparation au sacrement du pardon.

Jean-Baptiste, comme les prophètes, nous montre qui est la vraie lumière, Jésus Christ qui est le chemin, la vérité et la vie.
Je poursuis avec Jésus je poursuis ma route vers Noël, dans la vérité de mon cœur maintenant éclairé. Le sacrement de réconciliation que je vais recevoir renouvelle en moi la vie reçue au baptême.


A télécharger :

Word - 30 ko
Se préparer à recevoir le sacrement du pardon
Word - 26.5 ko
Proposition de déroulé de célébration de la réconciliation
Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse