Compte rendu de la journée orthodoxe à Taizé

Le 26 novembre 2016 eut lieu une journée consacrée à “la sainteté dans l’Église orthodoxe” à Taizé principalement pour les jeunes orthodoxes. Le programme était riche et dense.

Le 26 novembre 2016 eut lieu une journée consacrée à “la sainteté dans l’Église orthodoxe” au sein de la Communauté des Frères de Taizé, en Saône-et-Loire, près de Cluny, lieu bien connu en France et dans le monde pour son engagement inlassable en faveur de la réconciliation des différentes confessions chrétiennes.
Des jeunes orthodoxes, venus de pays de l’Est, y séjournent régulièrement et, à l’inverse, des groupes de jeunes catholiques et protestants se rendent chaque année dans les pays orthodoxes afin que les uns et les autres apprennent à mieux se connaître et à sortir de leurs préjugés respectifs. Pour Pâques 2016 par exemple, un groupe de jeunes est parti en pèlerinage en Roumanie ; ils ont, durant tout leur périple, été hébergés dans des familles orthodoxes et ont participé à la célébration du mystère pascal à la fin de leur séjour.

Notre journée du samedi 26 novembre débuta par la célébration de la divine liturgie, précédée du service des heures, dans la petite église romane du village, près de laquelle se trouve la tombe de frère Roger, fondateur de la communauté de Taizé.
La liturgie fut concélébrée par le père Joseph Pavlinciuc, du Patriarcat de Moscou, le père Antoine Callot, du Patriarcat de Constantinople et le père Romain Roux, du Patriarcat de Serbie.

De nombreux participants étaient présents dans la petite église : orthodoxes, catholiques et frères de la communauté de Taizé. Le saint fêté ce jour-là dans le calendrier julien était Jean Chrysostome : tout un symbole !

Après la divine liturgie, nous avons été conviés à partager un repas avec frère Aloïs, prieur de la Communauté et avec les frères, ainsi que des responsables de communautés catholiques. Les frères ont eu la délicatesse de proposer un repas respectant le carême orthodoxe.

A 14 h 30 commencèrent les 4 conférences dont le sujet portait sur “la sainteté dans l’Église orthodoxe”. Introduites par frère Aloïs, celles-ci suscitèrent chez nos amis catholiques un très grand intérêt. Les participants ont été ainsi plongés au cœur de ce qui fait la spécificité de la sainteté dans l’orthodoxie.

Il est salutaire qu’à travers ce genre de manifestation, chacun puisse réfléchir plus profondément aux questions fondamentales de la foi chrétienne, pour autant que cela se fasse dans le respect mutuel et l’écoute des uns et des autres.
La plupart des participants ont été enchantés par cette journée emplie de soleil et de lumière : la création elle-même confirmait ce que nous avions vécu.encouragés par le succès de cette journée, nous avons proposé à la Communauté de Taizé de renouveler cette initiative l’an prochain, à la même date, avec un thème différent.”
A n’en pas douter, l’Esprit soufflait sur Taizé en ce samedi et tous l’ont ressenti comme en témoignaient les visages rayonnant de paix et de joie. »
Père Romain et Nadia Roux.

Programme :
Père Romain Roux, prêtre et recteur de la paroisse St Césaire et St Marcel de Chalon sur Saône (Patriarcat de Serbie) : « Qu’est-ce que la sainteté ? »
Claude Thomas, laïc dans l’Église orthodoxe. « La vie étonnante de Cyrille Argenti (1919-1994), prêtre orthodoxe à Marseille, travailleur infatigable dans la vigne du Seigneur ».
Père Joseph Pavlinciuc, prêtre de la paroisse de la Protection de la très sainte Mère de Dieu à Lyon (Patriarcat de Moscou). Moine d’origine moldave et docteur en théologie. « Les règles de la canonisation des saints dans l’Église orthodoxe ».
Norman Russel, patrologue, spécialiste des Pères grecs, qui a publié un ouvrage sur la doctrine de la déification de l’homme dans la tradition patristique grecque (en anglais), parle de « La théologie de la grâce incréée ».

Source : Orthodoxie, Taizé

En bref

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse