L’Église
Catholique
À Paris

CONCERT DES VÊPRES

Musique.

Infos
14 novembre à 18h30

Collège des Bernardins 20 Rue de Poissy, 75005 Paris, France 75005 Paris

Philippe Cassard (piano) et Cédric Pescia (piano)

Si la Neuvième Symphonie de Beethoven est bien, à travers sa durée et ses effectifs, l’aboutissement de son œuvre orchestrale, elle l’est tout autant par le message universel qu’elle exprime. Liszt fait partie des rares qui l’ont immédiatement perçu et commence, dix ans après la mort de Beethoven, à transcrire toutes les symphonies pour piano seul. Conscient de la tâche titanesque qui l’attend pour la Neuvième, Liszt décide d’abord qu’il lui faut deux pianos et c’est cette première et rarissime version qui est au programme de ce concert. En prenant en quelque sorte le thème du festival à rebours, l’œuvre de Liszt montre le chemin du monumental vers l’infiniment petit, d’un effectif de près de 200 musiciens d’orchestre à deux pianistes virtuoses. Un chemin à l’opposé de John Cage avec son œuvre « muette » composée en 1940.

Programme

John Cage (1912-1992) : 4’33
Ludwig Van Beethoven (1770-1827) : Symphonie n°9 - Transcription pour deux pianos de Franz Liszt (1811-1886)

*Profitez d’un pass Demi-journée de 65 euros pour assister aux 4 concerts, de Tierce (14h) à Complies (21h) ou d’un pass Journée de 90 euros pour assister à tous les concerts.

Retrouvez toute la programmation du Festival des Heures 2020

Biographies

Philippe Cassard

Considéré par ses pairs, la critique et le public comme un des musiciens les plus attachants et complets de sa génération, Philippe Cassard a été formé par Dominique Merlet et Geneviève Joy-Dutilleux au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y a obtenu en 1982 les premiers Prix de Piano et de Musique de Chambre.

Il approfondit ses connaissances pendant deux ans à la Hochschule für Musik de Vienne et reçoit ensuite les conseils du légendaire Nikita Magaloff. Finaliste du Concours Clara Haskil en 1985, il remporte en 1988 le Premier Prix du Concours International de Piano de Dublin. Invité dès lors par les principaux orchestres européens, il joue sous la direction de chefs illustres, Sir Neville Marriner, Marek Janowski, Charles Dutoit, Pascal Tortelier, Armin Jordan… 

Le duo qu’il forme avec la soprano Natalie Dessay à partir de 2011 triomphe sur les scènes les plus prestigieuses, à New York, Vienne, Londres, Moscou, Tokyo et Palais Garnier à Paris… Deux albums de Mélodies françaises (Erato) et un programme de Lieder de Schubert (Sony, 2017) marquent leur collaboration.

Au sein d’une discographie riche de plus de trente titres, on retiendra ses enregistrements consacrés à Schubert salués dans le monde entier. En 2017, paraissent un récital consacré à Mendelssohn (Sony) et un album Fauré (La Dolce Volta) comprenant la Ballade et la Fantaisie pour piano et orchestre.

Homme de radio également, Philippe Cassard a présenté 430 émissions de “Notes du Traducteur” sur France Musique, Prix SCAM de la “meilleure oeuvre sonore 2007”. Deux coffrets ont été publiés, regroupant des émissions sur Debussy, et sur Schubert (Grand Prix de l’Académie Charles Cros).

Cédric Pescia 

Cédric Pescia commence ses études musicales à l’âge de sept ans. Il étudie d’abord au Conservatoire de Lausanne, puis au Conservatoire de Genève et achève ses études à l’Universität der Künste de Berlin. Il se perfectionne parallèlement auprès de grands pianistes (Pierre-Laurent Aimard, Daniel Barenboim, Christian Zacharias…) 

Il se produit en concerts et récitals dans le monde entier et dans de prestigieux festivals internationaux (Printemps de Prague, Menuhin Festival-Gstaad, Schleswig-Holstein Musik Festival, Sommets Musicaux de Gstaad, Schubertiade Hohenems, Lucerne Festival, Miami International Piano Festival et Festival de Radio France et Montpellier). Il se produit en soliste avec l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Utah Symphony, les Festival Strings de Lucerne, l’Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi, le Sinfonie Orchester de Berlin, la Klassische Philharmonie de Bonn, le Göttinger Symphonie Orchester, l’Orchestra della Svizzera Italiana, la Camerata Bern… 

À côté de ses activités de soliste, son amour de la musique de chambre l’amène à jouer régulièrement avec des partenaires renommés. Il forme le Trio Stark avec Nurit Stark et Monika Leskovar. 

Ses enregistrements, Bach, Couperin Schubert, Debussy, Messiaen, Cage… et en dernier lieu l’album consacré au Clavier bien tempéré, ont recueilli les meilleures critiques.

Informations

https://www.collegedesbernardins.fr/content/concert-des-vepres-2020

https://www.collegedesbernardins.fr/content/concert-des-vepres-2020

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse