L’Église
Catholique
À Paris

Concerts-conférences dans le cadre du cycle "La Transcription pour orgue de ses origines à nos jours"

Concerts-conférences par François Sabatier, musicologue, et Baptiste-Florian Marle-Ouvrard et Thomas Ospital, titulaires du grand orgue de Saint-Eustache.
Libre participation.

Infos

Un dimanche par mois à 16 heures.

Programme

  • Dimanche 21 janvier 2018 à 16 heures
    sur le thème : Transcriptions du Moyen âge au XVIIIe siècle .
    Thomas Ospital au grand orgue.
    Pérotin, Josquin des Prés, Attaingnant, Lully, Purcell, Couperin, Rameau, Haendel.
  • Dimanche 25 février 2018 à 16 heures
    sur le thème : Bach transcrit par lui-même ou par des compositeurs du XIXe ou XXe siècles.
    Baptiste-Florian Marle-Ouvrard au grand orgue.
    Extraits des Chorals Schübler, Fugue en ré mineur par Bach lui-même ; extraits de cantates ou œuvres diverses par Liszt, Guilmant, Widor, Isoir et Messerer.
  • Dimanche 18 mars 2018 à 16 heures
    sur le thème : Mozart et Haydn.
    Thomas Ospital au grand orgue.
    Pièces pour orgue mécanique (Flötenurhstücke) de Haydn et Mozart ; transcriptions de musique de chambre de Mozart par Dupré et Isoir.
  • Dimanche 22 avril 2018 à 16 heures
    sur le thème : Les Romantiques.
    Baptiste-Florian Marle-Ouvrard au grand orgue.
    Beethoven, Schumann, Chopin, Mendelssohn.
  • Dimanche 13 mai 2018 à 16 heures
    sur le thème : Liszt et Wagner.
    Thomas Ospital au grand orgue.
    Pièces pour piano de Liszt transcrites par lui-même ou d’autres compositeurs ; ouvertures ou extraits d’opéras de Wagner par divers organistes des XIXe et XXe siècles.
  • Dimanche 17 juin 2018 à 16 heures
    sur le thème : Impressionnistes et modernes.
    Baptiste-Florian Marle-Ouvrard au grand orgue.
    Impressionnistes et modernes
    Debussy, Ravel, Stravinsky.

Nous proposons cette année un panorama chronologique des transcriptions pour orgue, soit des adaptations fidèles ou arrangements plus libres d’œuvres destinées à l’origine à d’autres sources sonores (piano, voix, orchestre, etc.). En n’oubliant pas que les premières œuvres d’orgue sont le plus souvent issues de la musique vocale, le genre de la transcription s’est beaucoup développé à partir de l’époque baroque puis plus encore au XIXe siècle, dans le but de diffuser plus largement des œuvres difficiles à entendre en dehors des grandes villes. Peu à peu, au cours du XXe siècle, cet art a sans doute perdu sa finalité première mais n’en a pas moins progressé pour devenir un exercice suffisamment difficile pour constituer une gageure et permettre à l’organiste d’enrichir considérablement son répertoire. Il faut ajouter qu’avec la technologie moderne, l’orgue a gagné en souplesse et a permis des changements rapides de registration et des nuances très favorables au rendu d’une page d’orchestre. C’est le cas de l’orgue de Saint-Eustache qui, avec ses cinq claviers, 101 jeux et combinateur, offre une variété de couleurs exceptionnelles et les moyens de rendre au mieux ces grandes transcriptions qui, d’un autre côté, nous permettront de rencontrer des esthétiques et des langages souvent différents de ceux que nos deux premiers cycles ont pu aborder.

Consultez le programme "Musique à Saint-Eustache" en cliquant ici.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse