« Connaître les autres religions pour les respecter et les aimer »

Depuis près de vingt ans, l’Institut de l’Assomption-Lübeck (16e) fait découvrir aux élèves non catéchisés les trois religions monothéistes : c’est le « Cheminement ». Une aventure humaine et spirituelle, portée par une équipe de bénévoles. Rencontre avec l’une d’entre elles, Marie Sfeir Slim, avocate et mère de famille.

JPEG - 42.7 ko
Marie Sfeir Slim, engagée dans le Cheminement, à l’Institut de l’Assomption- Lübeck.
© M. Sfeir Slim

Paris Notre-Dame : Pourquoi vous êtes-vous engagée dans le Cheminement ?

Marie Sfeir Slim – J’ai connu l’horreur de la guerre au Liban. Les communautés s’entretuaient au nom de la religion. Même lorsque la guerre dite civile s’est apaisée au début des années 90, les communautés religieuses se côtoyaient, sans pour autant vivre ensemble. Or, j’ai la conviction que les enfants doivent, dès leur plus jeune âge, apprendre à connaître les autres religions, en plus de leur religion propre, pour les respecter et les aimer. C’est ainsi que l’on cessera de s’entretuer. Et le Cheminement est un lieu idéal pour promouvoir cela.

P. N.-D. : Les jeunes se sentent-ils concernés par ces enjeux ?

M. S. S. – Aujourd’hui, les plus jeunes regardent les informations, on leur parle de l’islam fanatique, des conflits interreligieux. Certains sont directement concernés par le conflit israélo-palestinien, ou ont des parents de religions différentes. Là où l’école leur donne une approche historique, nous, nous leur donnons des clés sur la foi de chacun, c’est cela qui les touche.

P. N.-D. : Comment les éveillez-vous à cela ?

M. S. S. – Au début, nous n’avions aucun support écrit. Nous nous approvisionnions à diverses sources. Chacun a apporté sa pierre à l’édifice, avec ce qu’il était. Par exemple, l’arabe étant ma langue maternelle, nous avons pu aller directement au cœur du message coranique. Nous nous appuyons toujours sur les textes fondateurs et insistons sur les grandes figures de chaque religion. Des jeux permettent aux élèves de s’approprier les connaissances de manière ludique. Nous les incitons aussi à dialoguer avec leurs parents.Certains viennent témoigner de leur foi : cela passionne les enfants, qui voient que la religion est vivante.

P. N.-D. : Quels fruits voyez-vous de toutes ces années ?

M. S. S. – C’est un investissement sur plusieurs générations. Mais à notre niveau, nous voyons déjà des petits miracles. Comme cette jeune fille musulmane, dont la famille n’aimait pas les juifs, en raison du conflit israélo-palestinien. À la fin de l’année, sa meilleure amie était une jeune juive... et elle s’est rendue à sa Bat Mitzvah ! Autant de signes d’espérance qui nous encouragent.

P. N.-D. : Comment partager cette expérience ?

M. S. S. – Nous venons de publier le deuxième volume [1] de nos écrits sur les religions, fruit de dix-sept ans de travail. C’est un véritable outil pédagogique pour tous les groupes qui s’intéressent au sujet. Nous espérons que beaucoup puissent l’utiliser,pour construire une société apaisée ! • Propos recueillis par Bertille Perrin

« Ouvrir l’intelligence des jeunes »

Le 4 octobre, lors du débat sur la laïcité organisé par le quotidien La Croix au Collège des Bernardins entre Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, et Mgr André Vingt-Trois, l’archevêque de Paris a rappelé qu’« essayer d’ouvrir l’intelligence des jeunes à la réalité religieuse, non seulement de leur propre tradition mais des autres traditions avec lesquelles ils cohabitent, […] c’est leur permettre d’aborder le champ du religieux, et donc le champ du social, en étant capables de reconnaître la différence, non pas comme une adversité mais comme une composition positive de la richesse de la société. C’est cette œuvre qui peut progresser par la vertu de l’enseignement et de l’école […] ». Un véritable encouragement pour les initiatives comme le Cheminement. • B. P.

[1Que croient-ils ? », de Simonne Bakchine Dumont, Sr Myriam Selz et Marie Sfeir Slim, Éd. du Sénevé, 2011 (Livre Jeunes et Livre Accompagnateurs adultes).
« Que vivent-ils ? », de Simonne Bakchine Dumont, Sr Myriam Selz et Marie Sfeir Slim, Éd. du Sénevé, 2013, (Livre Jeunes et Livre Accompagnateurs adultes).

Articles

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse