L’Église
Catholique
À Paris

Coup d’œil dans le rétroviseur

Chronique de Mgr Renauld de Dinechin : « La culture de l’appel demande qu’on marque des étapes. C’est nécessaire pour évoluer. Pour progresser. Une étape, c’est l’occasion de s’arrêter pour souffler et faire le point. Prendre du recul et relire les évènements. C’est se donner la possibilité de corriger et de repartir. »

Chronique de Mgr de Dinechin, Coup d’oeil dans le rétroviseur

- Réécouter les émissions sur Radio Notre Dame

Chronique Coup d’œil dans le rétroviseur

Jeter un coup d’œil dans le rétroviseur est vital pour conduire correctement sa voiture. Il en est de même pour donner une orientation à sa vie et conduire son existence avec sagesse. Savoir prendre du recul.

Une lycéenne m’expliquait comment l’année de préparation à sa confirmation constituait tout entier une prise de recul sur son existence : « Depuis six mois, nous avons commencé à préparer la confirmation. Grâce à ces rencontres, j’ai appris à me connaitre un peu plus et à exprimer mon ressenti sur le rôle de la Sainte Trinité… de la Vierge Marie. Cela m’a permis de comprendre la société dans laquelle nous vivons en essayant de prendre du recul. De plus, je pense que dans notre société concurrentielle, cupide et souvent injuste, aller à l’aumônerie m’aide à voir les choses avec un regard positif ».

Prendre du recul, c’est aussi ce que Jésus demande à ses Apôtres, en particulier lorsqu’ils reviennent de mission. Il leur dit : « venez à l’écart et reposez-vous un peu ». Telle est donc la méthode de Jésus. Après avoir appelé un à un ses apôtres, il les forme, les enseigne, leur donne des petites missions, et prend le temps du recul pour une relecture ; un sorte de débriefing : il prend ses apôtres à l’écart de la foule. C’est plein d’enseignement pour nos vies, si l’on veut se laisser conduire par l’Esprit Saint.

La culture de l’appel demande qu’on marque des étapes. C’est nécessaire pour évoluer. Pour progresser. Une étape, c’est l’occasion de s’arrêter pour souffler et faire le point. Prendre du recul et relire les évènements. C’est se donner la possibilité de corriger et de repartir. Parce qu’on regarde dans le rétroviseur, on devient capable de regarder l’avenir.

La tentation c’est l’activisme, c’est vivre dans la précipitation. Vouloir tout instantanément. Le secret, c’est de consentir à croitre progressivement. Et aussi la patience pour voir les autres croitre lentement. C’est la sagesse de la Vierge Marie dont l’évangile dit : « elle observait tous ces évènements et les méditait dans son cœur ».

Culture de l’appel : Chronique audio de Mgr de Dinechin

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse