L’Église
Catholique
À Paris

Interview du cardinal André Vingt-Trois dans Pèlerin

Propos publiés le 23 septembre 2010.

Quels repères ont dicté votre ligne de conduite au cours de ces dernières semaines où des voix se sont élevées contre l’expulsion de Roms ?

J’ai choisi de ne pas entrer dans le jeu de la surenchère verbale : ces questions sont trop sérieuses pour servir de prétexte à une manipulation politique. C’est la raison pour laquelle je me suis abstenu assez longtemps d’intervenir publiquement. Les évêques chargés de ces questions sont intervenus (NDRL : Mgr Centène, responsable de la pastorale des gens du voyage et Mgr Schockert, évêque responsable de la pastorale des migrants). Par ailleurs, je parle régulièrement dans mes discours de l’accueil des étrangers. L’ébahissement des médias prouve simplement qu’ils ne font pas attention à ce que l’Église dit habituellement !

Pensez-vous vraiment que tout cela n’est qu’ignorance des médias ? Au niveau des chrétiens eux-mêmes, il y a eu ce même effet de surprise et de débat : certains ont applaudi, beaucoup ont estimé que l’Église n’était pas dans son rôle en défendant les Roms…

C’est vrai. Le réflexe de peur devant ceux qui sont différents et étrangers existe bel et bien et certains chrétiens y participent comme les autres. Il faut alors élargir le débat : la question des Roms est une question européenne. On parle beaucoup d’Europe sociale mais y inclut-on vraiment tous les Européens ou seulement les habitants de la partie occidentale développée ? Une véritable solidarité européenne doit prendre en compte toutes les populations fragiles.

- Lire l’intégralité de l’interview dans Pèlerin : L’Eglise, la politique, la famille, les convictions du Cardinal André Vingt-Trois

Interventions du cardinal André Vingt-Trois

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse