L’Église
Catholique
À Paris

Découvrir Jésus en lisant saint Marc

Cardinal André Vingt-Trois

Une découverte de Jésus à travers les homélies du cardinal Vingt-Trois, prononcées au gré du calendrier et des sollicitations, et une invitation à poursuivre et à approfondir.

Le récit de saint Marc est le plus court des quatre Évangiles et, probablement, le plus ancien. Il est aussi le plus proche des événements qu’il rapporte et celui qui traduit et partage le premier l’ampleur renversante de la vérité sur le fils d’un charpentier de Nazareth, Jésus. Ce dernier, reconnu par certains comme le Messie d’Israël, fut, aux dires des disciples, crucifié sous Ponce Pilate et ressuscité d’entre les morts.

Ces particularités expliquent le titre retenu pour cet ouvrage : Découvrir Jésus. Une découverte que les homélies du cardinal Vingt-Trois, prononcées au gré du calendrier et des sollicitations, invitent aujourd’hui à poursuivre et à approfondir.

Né en 1942 à Paris, André Vingt-Trois y a été ordonné prêtre en 1969. Nommé par Jean-Paul II archevêque de Tours en 1999, il est revenu en 2005 à Paris comme successeur du cardinal Lustiger qui l’avait pris comme auxiliaire en 1988. Élu président de la Conférence des évêques de France de 2007 à 2013, le pape François l’a choisi comme président délégué des synodes sur la famille. Ce volume fait suite à Dieu ouvre des chemins : itinéraires en suivant l’Évangile de saint Matthieu, publié chez Salvator en 2015.

ISBN : 978 2 7067 1449 8
216 pages
10 novembre 2016
Prix : 20,00 €

- Acheter en ligne.

Le dernier ouvrage du cardinal André Vingt-Trois regroupe une sélection de ses homélies s’appuyant sur l’évangile de saint Marc. Dans son style particulier, qui ne laisse personne indifférent, saint Marc invite à découvrir Jésus, de son baptême à sa crucifixion. L’éclairage du P. Éric Morin, coordinateur de l’École Cathédrale au Collège des Bernardins.

Paris Notre-Dame : Qu’est-ce qui différencie l’évangile de saint Marc des trois autres évangiles ?

P. Éric Morin – Marc est le premier des quatre évangélistes à faire le récit de la vie de Jésus, vers l’an 65. Son récit s’appuie, entre autres sources, sur le témoignage oral de Pierre. Saint Marc écrit son évangile à Rome, au moment des premières persécutions contre la communauté chrétienne. Il développe donc dans ce texte toute une catéchèse sur la Passion du Christ, et sur la nécessité de le suivre jusque dans le martyre. Son récit est court car il rapporte moins d’épisodes de la vie de Jésus, mais il le fait souvent avec plus de détails, en soulignant la portée symbolique de chacun.

P. N.-D. – C’est la première biographie de Jésus publiée, mais ce n’est pas la plus facile à lire ?

P. É. M. – C’est sans doute le petit paradoxe de cet évangile. Si on veut un texte pédagogique, il faut lire le texte de Matthieu, qui décrit les origines de Jésus, sa généalogie, son enseignement, ses miracles. Marc, lui, commence par secouer son lecteur avec force et vigueur. Ainsi, toutes les fois où, au début de l’évangile, quelqu’un dit de Jésus qu’il est le Christ, le Fils de Dieu, il se fait traiter d’esprit impur ou de démon et on lui demande de se taire ! Le lecteur ordinaire, celui qui connaît son Credo, peut légitimement se demander en lisant saint Marc : « N’ai-je pas le droit de dire que Jésus est le Fils de Dieu ? » Il y a, dès le début de cet évangile, un désapprentissage, une déconstruction de ce que l’on croit savoir du Christ, avant que Marc ne finisse par conduire son lecteur au pied de la croix, là où le centurion romain dit : « Vraiment, cet homme était le Fils de Dieu ». Son évangile est un itinéraire pour redécouvrir la fraîcheur, la rigueur de cette révélation. C’est un texte qui déconcerte toujours. En ce sens, il ressemble à saint Paul, qui use de formules auxquelles on ne s’habitue pas, ce que Paul appelle le langage de la Croix, le langage qui résiste, comme la Croix elle-même. Des quatre évangélistes, Marc est mon préféré, car il oblige à ne pas s’arrêter à ce que l’on croit savoir mais à renouveler son regard sur la personne de Jésus, dans un but très simple : nous faire redécouvrir la beauté de notre profession de foi. • Propos recueillis par Priscilia de Selve

Extrait de Paris Notre-Dame du 1er décembre 2016.

- Acheter en ligne.

Horaire de messes
Faire un don
Trouver ma paroisse